Post-Eire - Génération Meetic.
Blog
 blogosphère   ambition   #echoes   8 décembre   Lyon   Irlande   self control   photos   Île de la réunion   femmes   Freebox   loose   séduction   rapports humains   cadeaux   grève   enseignant   europe   retour d'expatriation   Blogs Lyonnais   tristesse   influence   optimisme   parfum   Dublin   interview   paroles   romance de vie   St Patrick   Le Mouv'   vacances   rugby   brevets logiciels   couple   Red Box   stage    exs   cinéma   passeport   Irak   fin d'expatriation   sida   mon blog   bush   Erasmus   amour   humour   post-synchro   bus   musique   coeur d'expatriation   politique   geek   travail   Prague   mal du pays   voyage   Madrid   scolarité   alcool   bonheur   liberté   rupture   nostalgie   constitution européenne   préparation d'expatriation   calendar   fin de vie étudiante   célibat   The Darkness   famille   Matrix   sexe   soirée   Paris   futur   langue anglaise   amphi   dos   Médias   foot   souvenirs   Noël   moment de vie   anniversaire   monotonie   écriture   télévision   personnage 
<< suivants

Mardi 29 Novembre

categories Génération Meetic. [13h56] Génération Meetic.

/images/saut.pngIl y a une période dans la vie où on est le plus disponible pour penser à soi. C'est ces quelques années juste après s'être libéré de la pression parentale, et juste avant d'être submergé à son tour par la responsabilité d'être parent. Un jeune adulte tout juste sorti de sa crise d'adolescence résumerait ça en une phrase : "Quand nos parents nous ont cassé les couilles pendant les 20 premières années de notre vie, et que nos enfants nous les briseront durant les 20 prochaines, autant prendre un peu de répis.".

Bref, j'en suis là. Mais quel paradoxe !

On pourrait croire qu'un célibataire, comme François, essayera d'en profiter au maximum en multipliant les partenaires, sauf qu'il s'apercevra rapidement qu'une telle stratégie ne mène nulle part, si ce n'est de valoriser son instinct primaire tentant d'honorer toutes les femmes de la création, dont il faudra vite qu'il fasse le deuil. Il rentrera donc rapidement dans l'idée de trouver celle avec qui il pourra tout de même construire quelque chose.

Quant au mec casé, il ne trouvera son salut qu'au travers de la fusion où il faudra qu'il regarde dans la même direction que sa moitié durant cette période, au risque de tenter une crise d'indépendance qui risquerait de le faire chuter dans le premier cas.

En résumé beaucoup de gens de ma génération assimilent cette période à la recherche ou à la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour...

Je conclurais simplement en citant ma grand-mère : "A mon époque, on se posait beaucoup moins de questions que vous, c'est pas pour cela qu'on était moins heureux."



[29/11 14h59] sf :

"le bonheur c'est changer d'ennui.."


[30/11 09h02] GG :

"Dans la vie, il faut faire des choix". Et faire un choix, c'est en exclure un autre : vivre avec le sentiment que nous avons dans la vie un "champ du possible" illimité, c'est illusoire. Il y a donc une part de renoncement, mais contrebalancé par un investissement dans ce que l'on sait faire, dans ce que l'on peut faire dans la vie. Mais pourquoi je raconte ça ? Enfin bref, je pense, kitof, que s'interroger sur la vie, sur sa vie, avoir un questionnement radical sur "tout ce qui va de soi", c'est le *principe même* de la philosophie. Du coup, "penser à soi" ne devrait pas être préférentiellement cultivée "entre deux âges" (comme tu l'évoques), mais un travail de chaque instant . Je dirais qu'on n'échappe pas à la philosophie dans la vie, à moins de vouloir vivre dans l'ignorance ou la débilité.

En ce qui concerne la signification des relations amoureuses (notion d'instinct primaire, la part de Narcissisme, peur d'être confronté à sa propre solitude,etc.), on peut s'interroger 106 ans dessus...Mais à un moment donné, il faut bien se lancer, "éprouver par soi-même les choses" quitte à subir des échecs, mais pour en tirer des leçons : ces mêmes leçons qui ne peuvent résulter que d'un "travail sur soi" de tous les instants (cf. paragraphe avant)...d'où la nécessité d'être "aware" sur soi (en paraphrasant quelqu'un).

J'ai une phrase en tête ces derniers temps, je te la livre : "Les choses qu'il faut avoir apprises pour les pratiquer, c'est en les pratiquant que nous les apprenons" (l'Amour, le badminton, l'amitié, les soufflés au fromage...)

a+


[30/11 11h41] Emi :



Ta grand-mère est (était) une sage femme, ou une femme sage (bref j'espère que c'est clair)
Elle a (avait) bien raison.


[30/11 15h40] Kitof :

C'est gentil Emi. Et ne t'inquiétes pas, ma grand-mère se porte à merveille ;)


[30/11 16h39] Art-Mode-Design.Com :

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ta grand-mère. Il y'a beaucoup de gens qui pleuraient dans l'oreiller en silence le soir venu....

Alors que maintenant pour un simple regard sur un décolleté triomphant, il y'a risques de rupture.

A moins d'avoir une relation privilégiée et de recevoir un petit coup de coude pour signaler l'oeuvre de beauté.


[30/11 17h19] Kitof :

AMD > Je ne suis pas forcément certain qu'il y ait moins de gens qui pleurent dans l'oreiller en silence le soir venu de nos jours.


[30/11 23h09] aldebert :

Meethic entre en bourse, achetez des actions ...optez pour un monde de solitude


[30/11 23h16] thomas :

Moi, je voudrais juste tirer un coup,....je pleure pas en silence mais je me branle en silence ...a cause des voisins....quand a l'oreiller ,j'utilise des kleenex


[30/11 23h22] thomas :

Ta grand mere ,elle a du connaitre la guerre ,...vous savez quoi ,c'est l'epoque on on baise le plus ...quand on c'est pas si demain on sera encore la ,on a envie que la vie continue ..
Bon si on en refaisait une petite,j'aurais peut etre une chance


[01/12 00h00] Emi :



Tu me vois fort rassurée de savoir que ta grand-mère va bien!! (^-^)

Et d'ailleurs j'irai faire un tour sur le quai précédemment mentionné (dans un message qui date un peu je crois) qui est le quai de départ pour l'école de magie !!
(étant de Lyon, ça fait un petit déplacement pas trop loin) :-p

Et le dernier film est plutôt pas mal, vive les effets spéciaux! (pour avoir été le voir ce soir)

Bonne nuit !


[02/12 15h55] Kitof :

Emi : Il s'agit de la gare de Lyon ... à Paris ;)


[02/12 19h13] Emi :



Hannnnnnnn...
Quelle arnaque nationale !!
Pourquoi tout se passerait à Paris, hein ?
Lyon, Lugdunum c'était quand même la capitale des Gaulles !!!!!
Je vais tomber dans un puit sans fond de désespoir (-_-)

Bon we à tout le monde
Je ne bosse pas (enfin) ce we ! (j'avais besoin de le dire)
Je vais pouvoir profiter d'un we pluvieux et venteux ! (^-^)


[12/12 20h15] Doc.Fusion :

Ma grand-mère m'a dit "trouve-toi une situation avant de fréquenter". Comme quoi, même la même génération dit pas forcément la même chose...


[11/06 19h54] malimélo :

meetic permet de casser une solitude certaine chez certaine personne, les grands timides!!
mais il permet également la trahison des sentiments, la multiplication de ceux-ci, la non prise de position vis à vis des gens, surtout des personnes qu'ils fréquentent virtuellement!
meetic, supermarché, voir hypermarché de l'amour, du bonheur!!
ne disait on pas, "le bonheur est dans le pré"? et non, devant un écran enfumé?

je suis triste de ces nouveaux rapports "sociaux"! aujourd'hui, il n'existe plus de communication verbale, en vis à vis! seulement des conversation inter écrans!!
comment faire?


[15/06 16h54] Dams :

Meetic...
Royaume de l'affectif en libre service, empire de l'Amour à la carte, faites votre choix, peut-être que ça va marcher.

Je suis actuellement un peu dans la même situation qu l'ami Kitof ("En résumé beaucoup de gens de ma génération assimilent cette période à la recherche ou à la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour..."), avec un petit complexe à la Thomas en sus, mais une chose dont je suis sûr, c'est qu'il n'y a rien de plus plaisant que les vraies rencontres "irl" comme diraient les plus accros d'entre nous.

Pour avoir vécu un WE bords de Loire et piscine avec 2 copines la semaine dernière, même si niveau affectif ou plutôt amoureux il ne s'est rien passé, je tends maintenant à fuir "l'écran enfumé" pour rechercher le bonheur dans le pré.

Pour finir je ne pense pas qu'il "n'existe plus de communication verbale, en vis à vis!", j'ai moi aussi eu cette impression il y a quelques semaines embourbé entre boulot, et envie de ne rien faire le soir, conduisant à une attitude que d'aucun qualifierait de geek, mais il faut prendre sur soi, aller vers les gens plutôt que de les attendre sagement caché derrière son mur de pixels, le jeu en vaut la chandelle...


Pseudo :
Email : (N'apparaitra pas sur le site)
Web :http:// 
Commentaire :
CAPTCHA Image
 = (en lettres, sans espaces, mais avec tiret -)
Se souvenir de moi :
précédents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
10483 pages vues sur ce post.
Page générée en 0.436 s s - 13 requêtes SQL (0.293 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1