Post-Eire - Vade retro célibat
Blog
 voyage   cinéma   coeur d'expatriation   amour   geek   politique   passeport   personnage   foot   romance de vie   célibat   stage   enseignant   monotonie   Red Box   interview   sexe   Noël   langue anglaise   Madrid    exs   femmes   bush   Matrix   europe   Blogs Lyonnais   blogosphère   futur   tristesse   grève   couple   moment de vie   travail   bus   St Patrick   paroles   humour   Dublin   amphi   Lyon   Paris   Le Mouv'   constitution européenne   mal du pays   mon blog   écriture   post-synchro   séduction   Irlande   vacances   famille   loose   photos   anniversaire   dos   soirée   liberté   préparation d'expatriation   8 décembre   retour d'expatriation   alcool   nostalgie   Prague   Île de la réunion   télévision   ambition   musique   fin de vie étudiante   The Darkness   influence   cadeaux   sida   brevets logiciels   souvenirs   #echoes   self control   Freebox   rupture   parfum   calendar   fin d'expatriation   Médias   Irak   bonheur   Erasmus   rapports humains   rugby   optimisme   scolarité 
<< suivants

Mercredi 12 Octobre

categories Vade retro célibat [15h06] Vade retro célibat

/images/shield.pngUn célibataire se doit de ne pas être désespéré. Si vous lui posez la question, il se doit de répondre "Oui, mais ça va hein, je cherche personne, je suis bien comme ça". Il y a trois avantages à essayer de s'en convaincre :

Eviter les cas sociaux. Faire comprendre qu’il lui reste un minimum de dignité et que non, il ne va pas sauter sur le premier truc qui bouge. Et surtout pas Gérard ou Ginette, qui n’attendent que ça.

Garder l’air détaché. Ne pas paraître une proie facile, mettre de la distance avec les autres afin de laisser croire au challenge. Il semblerait que le désespoir fasse fuir. Alors pour conserver un tant soit peu de vie sociale, de sorties, d’amis, il doit garder un peu de confiance en lui sous le coude.

Faire de l’auto-persuasion. Puisqu’il faut bien continuer à vivre et se lever tous les matins, autant se persuader que la vie n’est pas si mal tout seul, et qu’en fait il est bien comme ça.

Soit. On a donc les trois couches de la coquille du célibataire. Celle qu’il faut sortir publiquement, à chaque occasion, tel un bouclier contre les autres.

Mais si on gratte un peu, y’a quoi dessous ?

:: commentaires(7) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
9018 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.495 s s - 12 requtes SQL (0.396 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1