Post-Eire - Poutre de paille.
Blog
 8 décembre   interview   sexe   anniversaire   Matrix   personnage   Irlande   souvenirs   soirée   fin de vie étudiante   cadeaux   langue anglaise   bonheur    exs   paroles   europe   fin d'expatriation   grève   Médias   Madrid   parfum   bus   blogosphère   futur   Erasmus   liberté   nostalgie   bush   scolarité   Red Box   Noël   Prague   The Darkness   cinéma   musique   photos   passeport   rugby   foot   dos   voyage   ambition   télévision   optimisme   femmes   politique   famille   couple   constitution européenne   self control   Freebox   Île de la réunion   rupture   Le Mouv'   célibat   Lyon   loose   tristesse   influence   Blogs Lyonnais   mal du pays   séduction   Irak   rapports humains   sida   écriture   enseignant   alcool   travail   #echoes   humour   geek   amphi   Paris   vacances   monotonie   préparation d'expatriation   mon blog   Dublin   calendar   moment de vie   retour d'expatriation   amour   post-synchro   stage   St Patrick   brevets logiciels   coeur d'expatriation   romance de vie 
<< suivants

Mardi 04 Octobre

categories Poutre de paille. [11h28] Poutre de paille.

/images/tresses.pngUn des dfis du quotidien c'est de grer ses diffrents tats d'esprit avec leur lot de paradoxes. En effet, vu que nous ne pouvons pas renier aujourd'hui les propos d'hier tenus en public, il faut les adapter la situation actuelle mme si les deux peuvent tre en totale contradiction.

Mise part une bonne vieille dose de schizophrnie, il faut donc jongler et lisser tous nos propos et toutes nos actions. Parfois il faut forcer un peu, faire un peu de dni, ou prier pour que quelques personnes oublient certains de vos dlires nocturnes. Un vrai challenge.

Je me dis parfois que tout serait plus simple si l'on pouvait faire abstraction de certaines choses, mettre entre des parenthses permables certains moments privilgis de notre vie, mme si ils sont en dsaccord avec nos dires a et l. Ou mme carrment faire croiser et alterner deux manires d'tre sans qu'elles ne dteignent l'une sur l'autre.

La plupart des gens arrivent ainsi s'auto-grer la limite du ddoublement de personnalit. Mais trangement, il est beaucoup plus difficile de tolrer les mmes mcanismes chez autrui. L'exclusivit est flatteuse pour l'go, mais absurde en dehors d'un contexte fusionnel.

Pourquoi ne pas prendre uniquement ce que les autres ont vous donner ? Pourquoi ne pas garder ces soires privilgies, ces sourires, ces clins d'oeil, ces dlires, ces regards, ces complicits pour soi ? Pourquoi tout balayer d'un revers de main au moindre paradoxe ? J'ai la navet de croire la sincrit de ces moments et la btise de penser que s'ils se produisent une fois, un soir, un week-end, plusieurs annes, c'est qu'il pourront se reproduire, si le contexte le permet, un autre moment, parenthses ou pas parenthses.


Pseudo :
Email : (N'apparaitra pas sur le site)
Web :http:// 
Commentaire :
CAPTCHA Image
 = (en lettres, sans espaces, mais avec tiret -)
Se souvenir de moi :
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
6942 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.199 s s - 13 requtes SQL (0 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1