Post-Eire - Reflets Erasmus.
Blog
 parfum   interview   dos   rugby   voyage   cadeaux   Erasmus   influence   alcool   liberté   Red Box   fin de vie étudiante   scolarité   sexe   Dublin   ambition   8 décembre   travail   self control   mon blog   Irak   Médias   Lyon   soirée   préparation d'expatriation   écriture    exs   anniversaire   amour   passeport   nostalgie   Freebox   enseignant   rupture   brevets logiciels   romance de vie   politique   cinéma   célibat   The Darkness   vacances   séduction   europe   monotonie   sida   optimisme   St Patrick   humour   personnage   Irlande   Le Mouv'   constitution européenne   mal du pays   télévision   moment de vie   #echoes   retour d'expatriation   souvenirs   Paris   grève   post-synchro   geek   futur   bush   foot   Madrid   blogosphère   loose   coeur d'expatriation   calendar   Île de la réunion   famille   Blogs Lyonnais   amphi   stage   musique   Prague   photos   bus   tristesse   paroles   bonheur   femmes   rapports humains   Noël   Matrix   langue anglaise   fin d'expatriation   couple 
<< suivants

Mardi 14 Juin

categories Reflets Erasmus. [15h09] Reflets Erasmus.

/images/ae_movie.jpgCertains films vous marquent plus que d'autres. Au del du talent de la ralisation et de la qualit des acteurs, il y a bien souvent le fait que le scnario, o mme juste quelques scnes, fassent echo votre propre vie.

Pour ma part, je n'irai pas jusqu' dire qu'un film a chang ma vie, mais il y a en tout cas certainement contribu. Je suis parti Dublin en pensant y vivre une partie du scnario, et y croiser quelques personnages, j'y ai vcu l'auberge irlandaise en grandeur nature.

Ce film vous l'aurez compris, j'ai dj eu l'occasion d'en parler et mme de m'en inspirer pour mon blog Erasmus, il s'agit de l'Auberge Espagnole, et il passe ce soir sur France 2. Si vous l'avez rat, si vous l'avez oubli, ou si vous tes en pleine hsitation pour un futur dpart l'tranger, rservez votre soire.

Quand la suite, les Poupes Russes, tout ce que j'espre c'est qu'il n'aura pas d'effets aussi importants sur mon existence que le premier du nom.


[14/06 17h02] GG :

Le film qui m'a marqué, c'est Fight Club. Depuis, j'ai des insomnies et parfois il se passe des trucs bizarres autour de moi...


[14/06 23h08] anonyme :

l'Auberge espagnole... Je ne m'en suis toujours pas remise peut-être aussi parce que mon "auberge anglaise" à moi s'est achevée il y a à peine 15jours et que je n'ai toujours pas tourné la page...
nath_th.


[15/06 23h59] Doc.Fusion :

Je pense que "les poupées russes" aura moins d'impacts. Ce qui ne veut pas dire que c'est un mauvais film :)


[16/06 16h28] mimile :

Je suis pas sure de l'auberge espagnole. Je trouve que ca donne un cote caricatural a l'expatriation sous fanion erasmus. Le film est plein de verites, mais d'ici la a en faire une bible de l'erasmus, peut etre pas, si? moi en erasmus, je me souviens d avoir bossé bossé bossé. Je sais pas, juste une impression comme ca, meme si j'ai aime le film, il m'irrite


[16/06 21h52] Nithaly :

C vrai... Bosser bosser bosser et également devoir trouver un travail à côté pour certains (ce fut mon cas) et puis la coloc est qd m loin d'être aussi cool ;-) meuuh bon c de la fiction!


[17/06 11h14] Kitof :

Chaque expérience Erasmus est unique. La mienne s'est vraiment rapprochée du film, en parfois pire sur certains cotés. La réalité dépasse en effet quelques fois la fiction.

Mais je pense en effet que le film raconte "une" vision de l'Erasmus , et qu'il est donc possible de passer totalement à coté sans pour autant passer un mauvais remake.


[17/06 16h42] anonyme :

T UN CON


[21/06 14h24] Nithaly :

J'ai vu l'Auberge espagnole un peu tard par rapport à mon année à l'étranger mais pour les Poupées Russes je pouvais pas tomber mieux... Exactement les mêmes questions existencielles... Arf!!!


[23/06 08h48] Korrigan :

pour ma part, je dirais que ce film est une des visions possibles d'un échange, un des parcours possibles. Au cours de mon échange (à Barcelone gnéhééééhéé :D) j'ai "croisé" un certain nombre de fois le parcours de Xavier, sans pour autant que les 2 cheminements se confondent, loin de là.

Mais je dirais qu'au delà des choix que l'on peut faire, qui feront que notre réalité est plus ou moins proche de celle du film, je m'inquiète quelque part sur ceux qui auraient fait un échange sans se reconnaitre du tout dedans. Personnellement j'ai bcp bossé, bcp plus que je n'aurai pensé, et finalement j'en ai quand même aussi énormément profité malgré tout.


[14/03 05h05] arno :

ben moi je peux vous dire que j'ai pas vraiment bosser bosser bosser, l'auberge espagnole m'a donné envie de partir de vivre cet échange de culture entre différente nationalité!!!
meme si cela reste un film je pense qu'il y a une grande part de vérité dans ce film


[03/07 18h27] cec :

Bien sur j'ai bossé lors de mon séjour Erasmus, j'ai aussi travaillé pour payer mon loyer mais j'en ai profité a fond, et l'auberge espagnole est pour moi un certain vécu! Bien sur ca n'est pas toujours si hydillique, on a pas toujours des colocataires sympa, pas toujours la solidarité qu'on espère mais quand même en etant expatrié on retrouve des "condensés" interessant


Pseudo :
Email : (N'apparaitra pas sur le site)
Web :http:// 
Commentaire :
CAPTCHA Image
 = (en lettres, sans espaces, mais avec tiret -)
Se souvenir de moi :
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
10418 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.222 s s - 13 requtes SQL (0 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1