Post-Eire - Charnière lumineuse
Blog
 sida   coeur d'expatriation   femmes   Dublin   Lyon   8 décembre   optimisme   fin d'expatriation   anniversaire   Erasmus   romance de vie   alcool   paroles    exs   photos   Irak   bush   Paris   cadeaux   Île de la réunion   bonheur   stage   grève   famille   Irlande   monotonie   Médias   calendar   musique   moment de vie   Noël   voyage   blogosphère   influence   Red Box   dos   couple   brevets logiciels   Matrix   cinéma   scolarité   parfum   enseignant   langue anglaise   amour   personnage   interview   Madrid   #echoes   célibat   sexe   tristesse   travail   constitution européenne   télévision   fin de vie étudiante   mon blog   rapports humains   ambition   mal du pays   Blogs Lyonnais   humour   rupture   St Patrick   passeport   loose   post-synchro   europe   The Darkness   nostalgie   foot   Freebox   préparation d'expatriation   soirée   rugby   futur   politique   retour d'expatriation   liberté   écriture   geek   Le Mouv'   bus   séduction   self control   vacances   amphi   souvenirs   Prague 
<< suivants

Mardi 23 Dcembre

categories Charnière lumineuse [14h44] Charnière lumineuse

J'ai vu le soleil se lever à Dublin, il a éclairé ma liberté, mon indépendance et ma folle jeunesse. Il m'a accompagné à l'aéroport, il a illuminé mes derniers instants après trois mois d'inconscience et d'enivrement Erasmus.

Je me suis rapproché de lui, j'ai même traversé les nuages pour lui conter ma précoce nostalgie, et mon envie d'emmener un peu des gens là bas avec moi.

Alors qu'il était à son plus haut, il m'a cherché sans pouvoir m'atteindre. J'étais en train d'affronter les miens, plusieurs mètres sous terre, parasité par l'environnement verbal : brouhaha compréhensible que mes oreilles avaient oublié.

Il m'a ensuite entre-aperçu à plus de 300km/h, filtré à travers les vitres de mon compartiment, ses derniers rayons m'ont permis de commencer à réaliser que là bas, tout allait s'arrêter, l'espace de quelques jours, et qu'ici tout allait recommencer comme avant, ou presque.

J'ai vu le soleil se coucher sur mes retrouvailles, sur mon retour parmis les miens. La lune a alors pris le relai pour trinquer avec moi à l'amitié et à l'amour enfin retrouvés.

Il est bon d'être ici, il était bon d'être là bas. Mais ici comme là-bas, rien ne sera jamais vraiment comme avant...

:: commentaires(2) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
8384 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.648 s s - 12 requtes SQL (0.549 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1