Post-Eire - Irlande
Blog
 scolarité   rugby   langue anglaise   romance de vie   geek   alcool   fin de vie étudiante   calendar   amphi   souvenirs   retour d'expatriation   politique   personnage   Matrix   Dublin   télévision   musique   europe   Île de la réunion   Irak   femmes   écriture   anniversaire   célibat   ambition   nostalgie   sexe   optimisme   voyage   Madrid   Prague   Paris   rapports humains   post-synchro   blogosphère   couple   bus   bush   Red Box   vacances   tristesse   enseignant   Erasmus   grève   mal du pays   8 décembre   The Darkness   Lyon   monotonie   photos   coeur d'expatriation   interview   Freebox   humour   futur    exs   paroles   cinéma   parfum   self control   stage   dos   liberté   fin d'expatriation   bonheur   famille   sida   loose   St Patrick   moment de vie   Le Mouv'   constitution européenne   préparation d'expatriation   Noël   passeport   cadeaux   séduction   travail   amour   mon blog   rupture   brevets logiciels   soirée   Blogs Lyonnais   foot   Médias   Irlande   #echoes   influence 

43 posts pour la cat�gorie 'Irlande'

<< suivants

Mercredi 12 Octobre

categories Instant foot. [16h49] Instant foot.

Mon expérience patriotique franco-irlandaise me laisse à penser qu'il faut d'avantage compter sur les Irlandais que sur Zidane ce soir pour notre salut...

Donc juste une petite pensée à tous ceux restés là bas dont je sais qu'ils seront scotchés devant leur poste de télévision, voir même au stade en train de supporter sang et eau leur équipe rêvée.

:: commentaires(6) ::

Mardi 26 Juillet

categories Passé, présent, futur. [16h44] Passé, présent, futur.

/images/polaroids.jpgPrague est sans doute la plus belle ville d'Europe. Je vous laisse seuls juges. J'en ai d'ailleurs profité pour mettre à jour tout un tas de photos qui trainaient et qui ne devraient intéresser que les représentés.

Je suis tout de même retombé sur les photos de mes 2 leaving parties à Dublin, il y a plus d'un an. Photos que je n'avais jamais mises en ligne, faute de temps. Elles sont ici et , elles ne font plus mal comme certaines pouvaient le faire il y a quelques mois, mais elles ont quand même ce petit goût amer de la nostalgie.

J'ai aussi retrouvé quelques notes de péripéties irlandaises jamais détaillées ici. Elles y trouveront place dès que mon temps se sera crénelé.

:: commentaires(3) ::

Lundi 23 Août

categories J.O. from couch. [21h57] J.O. from couch.

/images/olympics.gifLes Jeux Olympiques après une année Erasmus possèdent une saveur différente. Je vibre aux sons des autres nations que la mienne. Je vois les visages et j'entends les encouragements de tous ceux que j'ai rencontré là-bas. J'imagine Javier à Barcelone, Tom à Stuttgart, Kim à Tokyo, Frederico à Milan, et aussi tous les autres devant leurs télés respectives.

Je retrouve un peu de l'esprit Irlandais lors du 5000m féminin ce soir et du dernier tour de piste de Sonia O'Sullivan, et je m'incline devant la supériorité belge en Tennis féminin que j'ai osé remettre en question.

Je vois ces athlètes de plusieurs années plus jeunes que moi, qui pourraient me faire croire que ma jeunesse a été jusqu'à maintenant totalement infructueuse et qu'il est déjà trop tard pour pouvoir espèrer en faire quelque chose.

Mais combien d'athlètes médaillés et reconnus parmis tous ceux pour qui adolescence rime d'avantage avec compétition, pression et travail qu'avec sorties, amis et épanouissement ?

Ils m'émerveillement, m'impressionnent et me font vibrer en défendant les couleurs de la France, mais je leur laisse leurs milliers d'heures de travail que je n'aurais jamais eu le courage d'effectuer au plein coeur de mon adolescence.

Bravo, merci, et moi je retourne devant ma télé.

:: commentaires(2) ::

Lundi 14 Juin

categories Happy Froggies [16h02] Happy Froggies

/images/froggies.pngIl est 19h40, j'arrive en retard dans le pub bondé. Juste à temps pour les hymnes. Le barman tente de couvrir l'hymne anglais par un "U2 - Beautiful Day", sifflets et injures du clan des blanc et rouges.

Ils sont là, une bonne trentaine, déjà imbibés par l'alcool à se tenir sur la droite de l'écran géant installé pour l'occasion. Beaucoup d'autres anglais se trouvent ça et là dans le pub. L'ambiance n'est pas aussi bonne enfant et fair-play que lors du match de rugby France-Irlande, mais pour des anglais rien à dire, pas d'insultes, pas de sifflets lors des remplacements, pas trop de huées, pas de 'fucking froggies', tout va bien.

Le match commence aprés une marseillaise tonitruante reprise par plus d'une centaine de français présents et fredonnée par des irlandais bien convaincus à défendre la France jusqu'au bout.

38' : But anglais. Les représentants rosbifs montent sur les chaises, et s'offrent une nouvelle tournée de Budweiser.

45' : Mi-temps. Pause clope générale à l'extérieur du pub (smoking ban oblige). Les français y croient encore. Les anglais charrient un peu. Tout va bien.

72' : Penalty anglais. Le banc de droite exulte.

73' : Grondement sourd et explosion de joie de l'immense majorité du pub. Barthez a stoppé Beckham. 73 minutes de pression qui se relâche un peu, mais tout le monde se concentre à nouveau sur le match. Les français y croient plus que jamais, et les anglais chantent "who's winning ?"

80' : "Ten minutes left" hurle un anglais éméché.

89' : Des français quittent le pub, les anglais montent sur les tables et entonnent un "God save the Queen".

94' : On entend plus les anglais. Ils sont effondrés, ils ne comprennent toujours pas ce qui vient d'arriver. Je suis bombardé de sms d'irlandais qui n'étaient pas là ce soir pour me féliciter (comme si j'y étais pour quelque chose). La nuit commence, les rues sont remplies de drapeau bleu, blanc, rouge, j'ai perdu un tympan sur le penalty français...

Cette ambiance fair-play qui a régnée dans les pubs et les rues de Dublin hier soir m'avait presque fait penser que tout ce qu'on raconte sur l'aggressivité anglaise n'est qu'utopique et exagérée. Que regarder le même match dans un pub en Angleterre n'aurait pas été risqué du tout. En fait si...

Néanmoins, c'est ce genre de soirée, surtout loin de la France qui me font aimer le football.

:: commentaires(6) ::
categories Valeur ajoutée de la semaine dernière. [10h06] Valeur ajoutée de la semaine dernière.

post-synchro II est lancé, les photos des dernières semaines sont en ligne. Peut-être les dernières. Certains paysages vont définitivement me manquer, certaines photos me donnent le vague à l'âme, d'autres le vertige...

:: commentaire(0) ::

Jeudi 10 Juin

categories Meteo [19h23] Meteo

:: commentaires(7) ::

Mercredi 09 Juin

categories 18 Jours. [18h34] 18 Jours.

/images/sunburn.pngDans exactement 18 jours je serai dans mon avion pour la France (normalement), je saluerai ce beau pays qu'est l'Irlande pour m'avoir accueilli pendant un peu plus de 9 mois.

Mais avant encore un dernier élan : Un déménagement en centre-ville, un nouvel environnement, des nouveaux collocs, certainement une de mes dernières excursions irlandaises le week-end dernier, mon premier coup de soleil irlandais, un stage qui se termine, une recherche d'emploi qui débute, et tout ça sous la canicule irlandaise : 22°C.

Une température idéale, malgré le fait que les irlandais trouvent cela trop chaud (!). Suffisante pour sortir en T-shirt, et pas trop chaude pour ne pas souffrir des odeurs corporelles de votre voisin dans le bus.

Si la canicule française vient à se généraliser dans les années à venir, l'irlande va devenir la destination idéale de mes vacances estivales.

:: commentaires(8) ::

Mercredi 26 Mai

categories Mutation estivale. [13h22] Mutation estivale.

/images/dublin.gifLes étudiants quittent Dublin. Les voitures attendent en bas des résidences, coffres plein, tandis que les pères irlandais, roux et trapus, descendent les cartons les plus lourds par les escaliers, comme pour montrer que malgré le fait que leurs fils fassent des études et qu'ils les dépassent de plus d'une tête, ils sont toujours les plus forts à la maison.

Les étudiants quittent Dublin, et repartent pour la plupart dans leurs campagnes irlandaises respectives: Limerick, Letterkenny, Kilkenny, Wexford, Cork, etc...

Ils sont remplacés par le flot de touristes de toute l'europe venu visiter ce beau pays. Ces touristes qui se croient seuls représentants de leurs langue maternelle et qui prennent un malin plaisir à parler et à rire très fort dans le bus ou dans la rue.

Dublin la vraie s'effeuille, Dublin la touristique se dévoile.

Les Erasmus partent aussi, une fois de plus. Le uns après les autres, aujourd'hui c'est elle, demain c'est lui, après demain c'est eux, ainsi de suite, jusqu'au 7 Juin, date à laquelle il ne restera pour m'accompagner qu'une poignée d'irréductibles Erasmus, bien décidés à passer l'été dans le pays le plus vert d'Europe.

Mais autant de départs, rime avec autant de soirées. Grossier subterfuge alcoolisé pour nous détourner de notre peine. Je vais essayer de tomber dans le piège.

:: commentaires(14) ::

Samedi 15 Mai

categories Moral solaire. [16h45] Moral solaire.

/images/happysun.gifRetard de projet et retour en France approchant, je me suis pour la première fois rendu sur mon lieu de stage un Samedi. Journée magnifique qui m'a tout de suite fait du bien au moral et m'a permis de recharger les batteries à plat depuis quelques jours. Pouf pouf.

Mon bureau se situe au coeur de la plus grande université d'Irlande. Quelques batiments austères mais beaucoup de modernité et surtout un lac artificiel en plein centre du campus, avec des vrais cygnes et des vrais canards. C'est con, mais ça a de l'effet sur moi, surtout lorsque le soleil est au rendez-vous. Coin coin.

En me baladant dans l'université pour ma pause déjeuner (exactement ici, le long du lac), j'ai réalisé que ce week-end tombait au beau milieu des deux semaines d'exams de fin d'année. Encore beaucoup de monde à la bibliothèque, mais certains profitent du soleil : Match de foot mixtant élèves et enseignants, farniente et potins allongés dans l'herbe, ou sieste à l'ombre d'un arbre. zZz zzZ.

Aujourd'hui j'ai pris mon billet retour pour la France. Mon aventure Erasmus prendra officiellement fin le 27 Juin 2004 à 12h25. Mais l'immense majorité des départs a lieu dans moins de 2 semaines maintenant. Je n'ai aucune idée de ce que ce mois de Juin me réserve, et c'est tant mieux. Poil au nez.

:: commentaires(2) ::

Mercredi 05 Mai

categories Feedback. [15h10] Feedback.

/images/ireland.pngLe voyage a été à la hauteur des espérances. Riche en émotions et en sensations. En vrac : Du magnifique, des moutons, des ports, des plages, de l'espace, de la liberté, du magnifique encore, du vert, des paysages superbes, surtout lorsqu'ils font office de réveil-matin, du repos, du chateau, du soleil et de l'étrange.

Tout cela forme le nord de l'Irlande, et bien plus encore. Si vous êtes perdus, vous pouvez toujours aller voir ici, ça vous aidera...

De retour à Dublin, mon stage se termine, le stress monte. Du bon stress, celui qui m'a toujours permis de tout clôturer à temps, vu que je ne travaille que dans l'urgence. Espérons que ça sera encore le cas cette fois.

:: commentaires(2) ::

Samedi 01 Mai

categories Voyage surprise. [03h26] Voyage surprise.

/images/landscape.jpgUn des avantages de la vie à l'étranger c'est les jours fériés surprises. J'ai ainsi appris hier, que Lundi était férié en Irlande. Pas cons les Irlandais, c'est toujours le premier Lundi qui suit le 1er Mai qui compte, histoire d'être sûr d'avoir un week-end de 3 jours tous les ans.

Je pars donc vers, parait-il, le plus beau coin d'Irlande. Encore un voyage improvisé, encore certainement beaucoup de photos et de souvenirs.

A lundi.

:: commentaire(1) ::

Mardi 27 Avril

categories Sprint final. [16h28] Sprint final.

/images/sprint.pngDepuis mon arrivée, ma vie ici a été rythmée par des événements qui ont été autant de dates importantes et d'étapes à franchir. Cela pouvait être la visite de personnes qui me sont chères, un de mes deux retours éclairs en France, ou une simple soirée prévue de longue date ou encore un voyage dans un coin reculé d'Irlande.

Je suis revenu à Dublin pour la dernière ligne droite. Mon retour définitif se dessine autour du 30 Juin, soit encore 2 mois d'insouciance Erasmus. Mais mon gros problème depuis hier, c'est que je me suis justement aperçu que le prochain objectif proche qui va rythmer cette période, c'est justement ce départ annoncé.

Les examens de ceux qui sont encore étudiants ici sont prévus dans moins de 3 semaines, soit autant de temps de révisions pour eux et sachant que l'immense majorité quitte l'Irlande dès la fin de ces exams, le mois de Juin risque d'être sacrément fade.

La fin est déjà dans les esprits, mais on va essayer de tromper l'ennemi, il reste encore 2 mois, 9 semaines pour ne rien regretter, mes 60 derniers jours de vie étudiante.

:: commentaire(1) ::

Jeudi 08 Avril

categories Catholiques Alcooliques. [16h07] Catholiques Alcooliques.

/images/emptyglass.pngDes fois je me dit que vivre dans un pays laïc ça a du bon. Demain Vendredi Saint, il est interdit de vendre de l'alcool dans tout le pays.

Du coup, tous les pubs fermeront ce soir à minuit, et il faut acheter aujourd'hui l'alcool de demain.

Trop dur.

:: commentaire(1) ::
categories Trop cher, trop bon ! [14h55] Trop cher, trop bon !

/images/killbill.pngDix-sept heures hier soir. J'étais dans le bus qui me conduisait de mon lieu de stage à aéroport.

La circulation est assez impressionnante à cette heure çi dans Dublin, et le bus était alors bloqué comme à son habitude dans les embouteillages. J'avais beau être assez excité par l'arrivée de mon compagnon des douze prochains jours, qui se trouve être par la même occasion celui de mes dix dernières années, l'attente se faisait longue.

Elle l'était apparement aussi pour la petite troupe d'une dizaine de belges qui occupait le fond du bus. En bons touristes qu'ils étaient ils parlaient très forts, persuadés que personne ne pouvaient les comprendre.

Leur niveau d'anglais semblait assez faible, voir nul à en croire leurs conversations, mais je ne me serais jamais douté de la suite des événements.

Arrivé à un arrêt de bus, un des protagonistes de cette petite troupe essaya de comprendre les diverses publicités qu'il voyait à travers la fenêtre.

- 'Kill Bill', alors ça je sais, 'kill' ça veut dire tuer.
- Ouais, c'est un film d'ailleurs. C'est de spielberg je crois.
- Et Bill ça veut dire quoi ? C'est un prénom, non ?
- Non, 'bill' ça veut dire 'addition'
- 'Tuer l'addition', c'est bizarre comme nom de film. Y'a bien que ces cons d'americains pour faire des films pareils.

:: commentaires(2) ::

Mercredi 07 Avril

categories Ambassade de France à Dublin, 10h25. [14h17] Ambassade de France à Dublin, 10h25.

/images/sdf.pngUn jeune homme, environ 19 ans est déjà au guichet quand je rentre.

- Bonjour. Je me suis fais voler tous mes papiers hier, j'ai plus rien, je ne peux plus retirer d'argent. Vous pouvez m'aider ?
- Oui, bien sûr, vous avez votre carte d'identité ou votre passeport ?
- Heu...non, je viens de vous dire que je n'ai plus rien.
- Ha ! Bah comment je fais pour savoir pour savoir qui vous êtes moi ? Je vais pas vous croire sur paroles hein ! (rires) Il faut vous refaire faire des papiers au plus vite donc.
- Ok, très bien, comment je fais.
- Alors déjà il nous faut 60 euros, 90 si c'est pour une urgence, un justificatif de domicile, 8 photos d'identité, 2 enveloppes timbrées, une photocopie de votre livret de famille, et un extrait d'acte de naissance. Une fois ces pièces regroupées, c'est 3 semaines de délai. Au moins.
- Heu... je problème c'est que comme je viens de vous le dire, je ne peux pas retirer de l'argent, et que si je ne paye pas mon loyer à la fin de la semaine, je n'aurais plus non plus de domicile, donc pour le justificatif ça va être difficile. Et pour mon livret de famille et l'extrait d'acte de naissance, tout ça se passe en France et mes parents sont en vacances à l'étranger en ce moment. Donc pour obtenir toutes les pièces ça peut facilement prendre 15 jours, 3 semaines, et vous me dites qu'il faudra 3 semaines supplémentaires au minimum pour refaire les papiers. Or pendant ces 6 semaines, je ne pourrais toujours pas retirer de l'argent ni payer mon loyer. Il doit bien y avoir une solution plus simple ?
- Désolé jeune homme, je ne peux rien faire d'autre pour vous. Vous avez la liste des pièces demandées, débrouillez-vous. PERSONNE SUIVANTE SVP !

A mon tour.

- Bonjour. Je viens pour savoir si ma demande de passeport d'urgence a bien été acceptée. Vous avez du recevoir un fax de mon école en France justifiant de mon retour pour ma soutenance de projet.
- Ha oui, je me souviens, je vais voir.
[...]
- Il n'y a pas de problème, votre demande a été acceptée.
- Heu, et il sera prêt dans combien de temps ? Parce que je rentre en France le 19 Avril.
- Et bien dans environ 10 minutes, ça vous va ?
- ...

J'ai ce putain de passeport, mais l'administration française m'étonnera toujours.

:: commentaires(4) ::

Mardi 06 Avril

categories Bitch on the Beach [14h42] Bitch on the Beach

/images/badgers.pngIl est connu et vérifié que les pays du sud de l'Europe (Italie, Espagne, Portugal, Grèce) sont de nature plus machiste que ceux du nord (Suède, Pays-Bas, Norvège, Islande).

En Irlande cela se vérifie aussi dans la vie de tous les jours. Ormis le fait que le président soit une présidente (sans pouvoir exécutif, mais elle est là tout de même), on retrouve une sacrée différence dans les comportements de séduction et de provocation.

Je m'explique : J'ai déjà parlé de leur tenue vestimentaire, mais cela va au delà. Ce matin encore, une nana est venue s'asseoir juste devant moi dans le bus. Agée d'une vingtaine d'années, elle portait un béret très classe. Epinglés sur ce dernier, des pin's roses très kitty. Il y en avait une bonne dizaine mais je n'ai pu voir que les trois devant moi : "Guilty conscience", "Pierced in places you'd love to lick", "It's better to lost a lover than to love a loser". Elle n'est pas la première que je vois, et elle ne sera certainement pas la dernière car tout dans leurs attitudes tend vers cette provocation quotidienne. Mais ici, ça ne choque pas, ça amuse. Elles font ça comme un jeu, comme pour prouver qu'elles assument leur sexualité sans pour autant se taper le premier venu.

Encore une fois, cette spécificité culturelle saute aux yeux du français que je suis. N'importe quelle nana en France qui en ferait ne serait-ce que le quart de ce que je peux voir ici serait automatiquement cataloguée comme la salope du quartier. Le syndrome de la salope c'est bien français ça aussi. Car malgré leurs façons d'être, malgré que l'Irlande soit le pays d'Europe au taux de mère-fille le plus important, je ne pense que pas que les Irlandaises peuvent être traitées d'avantage de filles façiles que les françaises. Elles agissent simplement sans complexe, selon leurs envies, en se souciant moins de ce qu'on peut bien penser d'elles, même si de telles attitudes provocatrices ne représentent pas la totalité de la gente féminine irlandaise (mais on est pas loin de la majorité).

Vous doutez ? Allez faire un tour au RedBox.

:: commentaires(2) ::

Dimanche 04 Avril

categories Smoking Ban Irlandais [23h58] Smoking Ban Irlandais

/images/smoking.pngFin de la première semaine du Smoking-Ban Irlandais. Pour ceux qui seraient passés à coté (cette actualité m'a tout de même valu un quatrième passage sur le Mouv'), depuis Lundi il est interdit de fumer à l'intérieur de tous les lieux de travail irlandais. Ce qui implique directement les pubs, les restaurants et les boîtes de nuit.

J'étais très sceptique au contraire de tous les irlandais. La loi est la loi, et personne ne voyait pourquoi il pourrait en être autrement (!). Et ils avaient raison : du jour au lendemain la totalité des pubs irlandais est devenue non fumeurs. Et je n'ai pas vu une seule clope allumée dans aucun pub, ni même dans les coins les plus sombres et discrets, ni même dans les toilettes. Je trouve ça tout simplement ahurissant ! Bien sûr il y a eu quelques aménagements comme les tables hautes devant chaque pubs pour les accros de la nicotine, mais d'une façon générale même les fumeurs apprécient : on respire, les yeux ne piquent plus, la voix n'est plus rauque au petit matin, la chambre et les vétements n'ont plus cette odeur de fumée froide insupportable.

Durant ces derniers mois, cette interdiction a beaucoup fait parler ici, je me la suis longtemps imaginée, mais je ne m'étais pas rendu compte à quel point elle était positive et nécessaire. Je vis dans des atmosphères enfumées depuis tellement longtemps, j'ai tellement d'amis fumeurs, que la fumée était devenue partie intégrante de mes soirées. Je pensais être non-fumeur, or je ne le suis réellement que depuis quelques jours.

Et par pitié ne me secouez pas le principe des libertés individuelles sous le nez. Vous savez très bien que la séparation totale entre fumeurs et non-fumeurs est utopique. La volonté des fumeurs sera toujours plus importante que celle des non-fumeurs de rester à l'écart, comme l'a très bien décrit Somebaudy.

Evidemment mon plus grand regret c'est qu'une telle loi est totalement inapplicable en France à cause justement de ce syndrome exacerbé de la liberté mal placée. J'ai longtemps cherché les raisons de cette différence culturelle entre la France et l'Irlande. Un irlandais m'a apporté un élément de réponse en me disant en substance: Ta liberté de non-fumeur est évidemment plus prioritaire que ma liberté de fumeur, car la tienne n'a aucune incidence sur la mienne, ce qui est faux à l'inverse. Principe totalement impensable en France : La priorité des libertés.

En attendant de rentrer, je respire !

:: commentaires(5) ::

Dimanche 28 Mars

categories Enormisime [06h55] Enormisime

/images/kilt2.jpgJe pourrais aller me coucher. Mais je pourrais aussi vous parler de ce réveil difficile, vers 12h ce matin. Je pourrais vous parler de cette heure de trajet pour manger les meilleurs bagels de la région. Je pourrais vous décrire ces écossais envahissant la ville avec leur kilt et leur cornemuse. Je pourrais vous parler de ce départ vers ce pub bondé de français venus supporter leur équipe. Je pourrais vous faire écouter cette folle ambiance, et cette victoire tonitruante. Je pourrais tenter de vous choquer avec ces kilts relevés, seule réponse à l'éternelle question posée à chaque écossais. Je pourrais vous faire saliver avec ce délicieux 'chili con carne' pourtant sans haricot et cuisiné sur un coin de table. Je pourrais aussi vous parler de ce "vrai" DJ, si loin de ces stars superficelles de la nuit, cachés dans leur cage de verre à 10 métres au dessus de la piste de dance.

Je pourrais vous dire tout cela et beaucoup d'autres choses, mais la vérité restera bien au delà de tout ce que vous pourrez imaginer...

:: commentaire(1) ::

Mercredi 24 Mars

categories Hontable et Lamenteux [17h20] Hontable et Lamenteux

/images/star.pngVoilà 6 mois que je suis ici. Six mois à vivre sur mon petit nuage, à ne rencontrer que des gens bien, à ne vivre que des choses extraodinaires. Bref tout roule, tout coule. Je n'aurais pas pu rêver mieux.

Oui, mais voilà. Le bonheur, ça rend con, c'est bien connu. C'est ainsi que béa de naïveté, le sourire constant imprimé sur ma gueule, j'errais dans les rues de Dublin, quand la dure réalité, créee par des gens cons, éduqués dès leur petite enfance pour pourrir la vie des gens heureux, vint me claquer à la figure.

En effet, tout heureux de la nouvelle ligne Dublin-Lyon directe, ouverte par Aer-Lingus, je m'étais empressé de prendre des billets pour rentrer en France une petite semaine entre Noël et l'été. Billets à des prix très attractifs, mais bien entendu, ni remboursables, ni échangeables. Cela va de soit.

Puis, toujours accompagné de ma grande copine la connerie naïve, je m'aperçois que mon passeport vint à expirer mi-Mars. Pas de bol, il va falloir que je passe à l'ambassade pour faire corriger tout ça. En en parlant un peu autour de moi, on m'apprend qu'il suffit de proroger le dit-passeport pour le ralonger de 6 mois. Un simple coup de tampon :

[Rires à l'autre bout du téléphone] - Houlà, mais non. Ca fait bien lontemps qu'on ne proroge plus les passeports. Faut vous en faire faire un nouveau jeune homme. C'est 8 semaines de délai.

Vlan. L'impensable m'arrive. Je me retrouve bloqué en Irlande sans aucune possibilité de rentrer chez moi avec mon passeport périmé et ma carte d'identité me représentant à l'âge de mes dix ans, la raie au milieu et le beau col de chemise 80's dépassant de mon pull étriqué (périmée aussi depuis 4 ans). Le tout avec des billets d'avion non remboursables pour le vol de la première heure le 19 Avril.

Alors OK, je veux bien, je suis fautif. Se retrouver à l'autre bout de l'Europe avec des papiers d'identité périmés c'est pas très malin. Mais merde quoi. Je suis en Europe. La fameuse Europe qu'on essaye de construire, et je veux juste rentrer chez moi. Rien de plus.

Bref, brutalement descendu de mon nuage, je suis en train de lutter à droite à gauche, envoyant des mails, gesticulant, courant de bus en bus pour remplir tous les papiers possibles et imaginables pour établir mon passeport dans les plus brefs délais. Mission Impossible il parait, mais je vais essayer de garder confiance en ma petite étoile...

:: commentaires(10) ::

Mercredi 17 Mars

categories St. Patrick [21h09] St. Patrick

Ca y est. On est en plein dedans. Tant attendu, elle est enfin là cette journée.

J'ai exactement 5 mins pour écrire un post avant de partir pour une nuit qui s'annonce longue.

Tout a commencé Samedi avec un feu d'artifice à en couper le souffle. Vous trouverez les photos chez mon compatriote photographe.

Hier, beaucoup de monde, des mini-jupes, des gens saouls, de la bière à flots, encore des gens saouls.

Puis aujourd'hui la parade, la ville en vert et orange, un temps magnifique, du monde, beaucoup de monde. De la biére encore, et encore beaucoup à venir.

Merci Dublin, et à bientôt sur ce même post qui est amené à être rapidement éditer, modifié, et enrichit de nombreuses photos !

:: commentaire(0) ::

Samedi 06 Mars

categories L'Irlande historique. [19h17] L'Irlande historique.

L'Irlande a remporté une victoire historique sur la pelouse de Twickenham face aux Champions du Monde de Rugby : l'Angleterre (13-19), lors de la 3e journée du Tournoi du six Nations, en mettant fin à une série de 22 matches consécutifs sans défaites des Anglais dans leur antre.

J'y étais.

:: commentaires(5) ::

Vendredi 05 Mars

categories Yeux en ligne [20h50] Yeux en ligne

/images/stpatrick.pngNouveau semestre, nouvelles photos. Entre un anniversaire arrosé, un dimanche à Howth et un hiking enneigé, il y a de quoi faire. Et encore, je ne vous parle pas de ce que vous ratez...

Comme la rubrique photos dépasse dorénavant les 2000 prises de vue, j'ai ajouté une rubrique Best-Of, où j'ai mis les photos qui me tiennent le plus à coeur. Petite amélioration technique du site en passant, qui devrait être un peu plus rapide.

Après si vous voulez voir des photos de gens qui savent vraiment faire la photo et me préparent mon book (mhaha), vous pouvez allez voir chez un compatriote [Gallerie & Carnet de Route]

Tout ceci en attendant la St Patrick bien entendu. J-12 d'ailleurs.

:: commentaires(2) ::

Samedi 28 Février

categories Os court, os court ! Il manque ... [14h36] Os court, os court ! Il manque ...

/images/desir.jpgLes pupilles sont dilatées, les mains fébriles, les nuits agitées. La frustration du célibat se fait sentir parmis les Erasmus.

Alors que beaucoup de couples se forment et se déforment dans cet immense melting-pot que créent les nombreuses soirées, certains restent en marge. Volontairement ou invonlontairement.

L'envie de s'abandonner, de se livrer, d'avoir quelqu'un sur qui se reposer devient pressante. Ainsi, les prises de courage tardives des derniers mois, à l'arrivée de l'échéance du départ, devraient voir arriver leurs lots de couples tant attendus.

De là à faire le parallèle avec l'isolement des militaires, il n'y a qu'un pas. Mais heureusement, le sentiment de frustration sexuelle n'est pas aussi violent ici.

Quoique...

:: commentaires(2) ::

Lundi 23 Février

categories Cette fois c'est sûr. [15h56] Cette fois c'est sûr.

/images/percent.jpgSauf erreur de la part de la chère administration de cette charmante université irlandaise qu'est DCU (qui n'en serait pas à sa première bourde), j'ai validé tous mes modules, et par conséquent l'ensemble de mon premier semestre. Ni haut la main, ni au ras des paquerettes, mais suffisament pour que je sois assez satisfait étant donné mon niveau d'anglais. Mes résultats, exprimés en pourcentage vont de 40% à 96%.

Il semblerait donc que le sort s'acharne pour que j'arrête définitivement les cours et que je me concentre activement sur la recherche de mon premier vrai salaire. Je n'y voit aucun inconvénient, bien au contraire, je demanderais juste au sort de bien vouloir attendre que je termine mon semestre Irlandais afin d'enterrer comme il se doit ma vie étudiante.

Pour ce faire, je me dois de rationnaliser certaines choses, et d'en déraisonner beaucoup d'autres...

:: commentaire(1) ::

Mardi 17 Février

categories Finish it off ! [21h25] Finish it off !

/images/trolley.pngPremier plan. Une grande table couverte de récipients de toutes sortes: Gobelets en plastiques, pintes, bouteilles. Il semble y avoir d'avantage de liquide éparpillé sur la table qu'à l'intérieur des verres.
Tout autour une vingtaine d'irlandaises. Leurs joues écarlates tranchent avec leur teint blanchâtre habituel; leurs yeux sont tout aussi rouges. Elles rient, elles hurlent, elles chantent, font de grands gestes, et dévisagent tout être du sexe masculin qui passe à proximité.

Second plan. Cinq espagnols, ayant apparement bu suffisamment pour passer une bonne soirée et pas encore trop pour ne pas qu'elle dégénère, dansent, ou plutôt s'agitent en rythme. Ils rient aux larmes, le bruit ambiant ne semble pas les empêcher pour continuer leur discussion; moyennant l'utilisation bien connue du "Je hurle en direction de ton oreille, tout en te postillonnant à la gueule".

Troisième plan. Un bassiste, une (!) batteuse et deux guitaristes dont un chanteur s'essayent à reprendre certains des morceaux de rock et de hard rock les plus connus de ces dernières années. Tentative plus que réussie puisqu'elle commence par LE morceau, et que le chanteur est le sosie de darkblob.

Quatrième plan. Le mur derrière la scène est percée par une grande double porte ornée d'une veilleuse représentant un signe universellement connu d'un bonhomme blanc sur fond vert tentant d'échapper aux flammes. Afin d'évacuer la chaleur et la fumée du pub, les deux battants sont grand ouverts. Devant cette aubaine pour resquilleurs, un imposant vigil tente d'occuper l'espace. Il tourne le dos à l'extérieur, en profitant pour matter le décolletée de la batteuse.
Derrière lui, 4 irlandais tentent d'imiter Jackass en passant régulièrement dans un sens puis dans l'ordre, accrochés comme ils le peuvent à un caddie poussé à toute vitesse par un cinquième.

Plan large. C'est la Rag Week à Dublin City University. Cinq jours non-stop de beuverie et autres activités étudiantes. Le pub du campus ne désemplit pas du matin au soir, une grue de saut à l'élastique trône au milieu la pelouse principale et rares sont ceux qui connaissent encore la ligne droite pour rentrer chez eux au petit matin.

Depuis quelques semaines, j'avais ce doute en moi. Est-ce que ce second semestre ne serait pas celui de trop ? Est-ce qu'il ne serait pas qu'une pâle copie de 5 premiers mois déjà épuisés ? Le meilleur n'est-il pas derrière moi ? Aujourd'hui je n'ai toujours pas cette réponse, mais cette Rag Week me donne un sérieux coup de pouce...

:: commentaire(1) ::

Lundi 16 Février

categories Pierre Richard et Frédéric Michalak [01h34] Pierre Richard et Frédéric Michalak

/images/rugby_guinness.jpgA proximité du bureau que j'occupe durant mon stage, une cuisine a été aménagée pour permettre à chacun de faire sa popote et son café. Economisant ainsi les 70 cents de la machine à café et les 4 euros de la cantine.

Tout heureux de cette aubaine, je me suis permis de rapporter de chez moi une jolie tasse, ma plus belle cuillère et mon pot de Nescafé soluble qui me permet de me tenir éveillé.

Or l'orgasme ne serait vraiment atteint qu'avec la cuillérée de crème qui va avec. Mais l'opération s'avérait délicate car ce fameux pot de crème devait voyager dans le même sac que la sacro-sainte machine, la royce-rolls du geek, j'ai nommé le laptop. Pas fou, j'avais pris soin d'emballer le liquide tant désiré dans deux sacs plastique.

Ne me demandez pas ce qu'il s'est passé. Sachez simplement qu'il m'a fallu plus de 24 heures de démontage minutieux et près d'une centaine de coton-tiges pour retirer la crème incrustrée entre chaque rainure et recoin de ma machine. Mon écran n'a pas survécu. Je me retrouve donc avec un PC portable qui n'affiche plus qu'un espéce de nuage blanchâtre en son centre et quelques rayures multicolores sur les cotés.

Heureusement, la prise pour écran externe fonctionne, mais le coté "mobile" du portable est un peu perdu pour le coup...

Ainsi j'ai tenté d'oublier mes malheurs l'espace d'un match de Rugby. Je devais rejoindre ma colloc au fin fond de Dublin dans un Pub bondé où une poignée de Français, maillot de l'équipe de France à l'appui, essayait de
se faire entendre au milieu d'une forêt de trèfles arrosés à la Guinness.

J'ai rarement vu autant de fair-play de la part de supporters, applaudissant chaque sortie de joueur français, et demandant naïvement pourquoi les supporters du stade sifflaient Michalak lorsque ce dernier a raté complétement sa frappe.

Déçue de sa défaite, ma colloc' me demanda tout de même un exemplaire du calendrier des Dieux du Stade, après avoir admis que nos joueurs étaient vachement plus "good looking" que les leurs.

Enfin, post-Synchro se termine et devrait être ouvert au public dans la semaine. Le temps que les retardataires fournissent leurs oeuvres...

Plus très bientôt donc...

:: commentaire(0) ::

Samedi 07 Février

categories Reboot. [01h46] Reboot.

/images/bigfish.png
Enfin trouvé le temps de mettre à jour les photos. Après un joli foirage et une suppression de tout l'historique et de tous les commentaires (vous êtes donc obligé de vous lâcher pour compenser cette lourde perte), j'ai reussi à ajouter les plus de 1000 photos depuis début décembre. Principalement les fameux départs de ces derniers jours. Merci encore à ce Monsieur, et aux autres photographes Erasmus dont j'ai ajouté les oeuvres.

Vous pourrez y observer le magnifique paradoxe Erasmus. Celui d'arriver tout seul, sans connaitre personne, et quelques mois plus tard, avoir du mal à faire rentrer tout le monde dans son appart' pour fêter son départ.

En attendant les nouveaux arrivages de jeunes européens tout perdus venus affronter un second semestre à Dublin, je pars demain à Kilkenny et Waterford, certainement de nouvelles photos si le temps s'y prête.

Il faut bien se changer les idées car cette transition n'est pas des plus évidente à gérer... Le coté positif, c'est que ça m'a obligé à me bouger jusqu'au cinéma le plus proche, malgré mon appréhension de payer 6 euros pour ne rien comprendre. A ma grande surprise, j'ai tout de même dû faire quelques progrès car non content d'avoir compris, j'ai adoré. Courez voir Big Fish, dès qu'il sera sorti chez vous. Il vaut le déplacement !

Petit détail en passant, sachez que si vous allez voir un film à Dublin, vous avez des grandes chances d'être 'placé' dans la salle. C'est à dire que la jolie madame à la caisse vous demandera à quel endroit vous voulez être assis, elle pourra même vous montrer les endroits encore libres, et qu'une autre jolie madame vous accompagnera à votre place une fois dans la salle.
Je suis peut-être pessimiste, mais je doute que ce genre de système puisse fonctionner en France. Cela a beau fonctionner au théatre ou pour les concerts, j'appréhende les "Ha monsieur, je crois que vous êtes assis à ma place" qui m'agacent copieusement dans les trains. Et puis, cette optimisation maximum m'empêcherai d'utiliser un siège pour mettre tout mon bordel afin d'éviter qu'un gros qui pue s'assoit juste à coté de moi en machouillant son pop-corn pendant tout le film. Des fois, l'anarchie ça a du bon.

Coté Geek et Blogosphère, un nouveau projet en préparation qui devrait m'occuper la semaine prochaine pendant mes premiers jours de stage...

:: commentaires(3) ::

Vendredi 30 Janvier

categories Point final ? [15h29] Point final ?

/images/moutons.jpgExams terminés ! Enfin ! Le bilan est mitigé, mais ça devrait aller dans l'ensemble. Sur mes 6 épreuves, 4 ont été plutôt bien réussies et 2 bien foirées. Pas beaucoup de juste milieu. Mais qu'une seule des deux matières ratées devrait poser problème car aucun projet ne sera là pour la rattraper.

Mais dans l'hypothèse où je n'ai rien à rattraper, il s'agissait des derniers exams de ma vie !! Plus rien à étudier, plus de journées gâchées la tête dans les cours non. Mes cinq prochains mois s'annoncent, d'une toute autre nature !

20 après le début de ma scolarité (17 si l'on suggère que faire des puzzles, jouer au cubes, taper des mains et barbouiller une feuille de papier avec des gros feutres en pourrissant d'avantage la table et ses mains n'est pas une scolarité normale, mais est-ce que ça évolue beaucoup plus après ?) je pense que ça suffit. On peut pas dire que j'ai gâché ma jeunesse avec mes études (cette année en est la meilleure preuve possible), mais je pense avoir suffisamment donné. Bref, j'en ai marre.

Après, contrairement à ce que je pensais, j'ai trouvé les cours ici plutôt bien fait, voir interressant. Il faut dire que le fait de les avoir choisi au début de l'année aide pas mal, mais j'ai vraiment aimé le contenu et la forme de ces derniers. Un petit tour d'horizon des six matières qui ont rythmé ce dernier semestre ? Allez, je suis sûr que ça vous intéresse :

Cryptography : Très intéressant, prof passionné et pédagogue qui est allé très en profondeur dans son cours. Dommage que l'exam ait été si théorique.

Speech Processing : Traitement de la voix, et reconnaissance vocale. Certainement le cours où j'ai le plus appris. Le projet final a permis à chacun de construire son propre logiciel de reconnaissance vocale. Prof extraordinaire de sympathie et de pédagogie.

Multimedia Information Retrieval : Analyse des méthodes de recherche avancées au sein de bases de données multimédia. Si le cours commence avec une bête étude d'un logiciel de recherche de bibliothèque, vu 100 fois les années précedentes. La partie avancée sur Google, et sur les méthodes expérimentales de recherches de vidéos, d'images et de sons était très interressante ! Prof monotone, mais cours très bien fait.

Computer Networks : Bon ok, là j'avais un peu pensé trouver le filon pour pas foutre grand chose. J'en bouffe depuis 4 ans, plusieurs heures par semaine du réseau, donc je pensais que j'allais pas apprendre grand chose. En fait si, car la grande partie du cours était axée sur les méthodes wireless et une étude approfondie des couches bases du Wifi et du BlueTooth. Donc, je regrette rien, et j'ai bien aimé le prof glandeur, beaucoup plus proche du genre de prof qu'on a en France. Du genre "Excusez moi, je laisse mon portable allumé avec la sonnerie à fond, j'attend un coup de fil urgent et je suis sourd. Si ça sonne je m'absenterai quelques minutes, mais restez là."

Metrics & Oriented Objet Patterns : Le cours le plus énigmatique pour moi, car le titre ne me disait pas grand chose. Je l'avais simplement pris car j'avais particuliérement aimé le premier cours. Je suis pas décu, il s'agissait d'un cours sur les méthodes qualité dans le cadre de la programmation objet. Rien à voir avec ces cours de qualité que l'on a en France, super chiant et théorique. Non, des applications pratiques, des diagrammes clairs, des exemples concrets de codes en Java/C++. Bref du bon, s'il on évite la partie sur l'estimation des coûts sur laquelle j'ai vite saturé.

Algorithms & Complexity : Bon là j'avoue, j'ai foiré. J'avais toujours voulu aller plus loin que la simple étude des complexités en O(), descendre un peu plus sur l'étude de la consommation CPU d'algorithmes précis. Mais non, en fait, y'a certaines fois, mieux vaut ne pas savoir ce qu'il se cache derrière une classe NP de complexité. C'est sale, c'est théorique et ça sent les maths. Bref, à en croire les yeux de désespoir du tout jeune enseignant devant son amphi deserté, il devrait y avoir du changement pour l'année prochaine. Il s'agit évidemement de la matière qui m'a posé le plus de problème et normalement du seul rattrapage que je risque d'avoir à faire. Croisons les doigts, j'ai comme une envie incontrolable de brûler ces cours !

Bref résultats fin Fevrier, mais je peux d'ores et déjà dire que les exams à l'irlandaise c'est bidon. 80% des questions de l'exam de l'année précédente sont reprises, et il suffit de faire une fois un exam blanc pour être sûr de ne pas le planter. C'est énorme comme façon de faire, et c'est tellement courant ici, que je me pose vraiment des questions sur la valeur du diplôme obtenu.

Quoiqu'il en soit, je comprend mieux la tête des étudiants irlandais devant les cours creux de mon école et les exams tordus. Il parait que c'est lorsqu'on quitte notre enclos que l'on s'aperçoit que l'herbe était plus verte chez soi, mais chez moi, l'herbe était vraiment pourrie...

Maintenant, on oublie tout ça, et on affronte ces jours de Fiesta totale que vont être les rues de Dublin. Yeepah !

:: commentaire(0) ::

Dimanche 25 Janvier

categories Bouh ! [12h07] Bouh !

/images/porterhouse.jpgEn fait j'ai peur. Oui j'ai peur pour le week-end prochain.

Vu que les irlandais finissent raides bourrés en semaine, à quelques milligrammes du coma éthylique en week-end, et dans le caniveau couvert de vomi pour leurs anniversaires, j'ai peur.

J'ai peur car je sens tout le stress qu'ils accumulent depuis un mois. A chaque fois que j'en parle avec eux, ils me décrivent tous la soirée de vendredi prochain comme la soirée de leur vie. C'est apparement la seule chose qui les motive pour bosser. Donc j'ai peur.

Hier soir j'ai pas eu peur. Non. Hier soir, je me suis autorisé une petite pause dans ma vie d'hermite mal rasé qui passe sa journée à faire des allers-retours entre son PC et ses révisions. J'ai voulu retrouver ces rues, cette ambiance, et ces pubs immenses. Bien m'en a pris. Soirée trés sympa, avec un groupe de rock extraordinaire. Pas un de ses groupes de teenagers, guitare sur les genoux, voix d'assexué et baggy sur les mollets, non un vrai. La quarantaine bedonante, un look travaillé, et des reprises des Rolling Stones, des Gun's 'n Roses et de U2 à en couper le souffle. C'était bon. C'est ce genre de moments que j'ai envie de capturer pour le montrer à tous ces gens qui me sont chers et qui sont restés loin, là bas. Pour pouvoir dire : "Regarde comme c'est hallucinant !", pour montrer tous les petits détails qui transforment ce genre de soirée en dépaysement complet, et en petits bonheurs de la vie.

Mais des moments pareils, ça ne se capture malheureusement pas, ça se vit...

:: commentaires(2) ::

Vendredi 23 Janvier

categories L'amende, l'autre tradition Irlandaise... [14h44] L'amende, l'autre tradition Irlandaise...

/images/fire.gifPetit week-end de pause entre mes 2 semaines de partiels. C'est marrant les exams à l'irlandaise.

Pour bien comprendre l'état d'esprit paranoïaque des irlandais, je me dois, je vous faire un petit topo :

Le truc ici, c'est le feu. Ils ont une peur diabolique du feu. Ainsi tous les bâtiments sont aux normes anti-incendies strictes. Tous les bâtiments, et surtout les résidences universitaires : Toutes les portes sont coupe-feu avec ferme porte intégré. Ainsi lorsque votre colloc' rentre tout bourré à 4heures du mât', la porte d'entrée de 12kg, la porte de la cuisine, et la porte de sa chambre claquent allégrement avec un bruit assourdissant. Dans la cuisine, un énorme extincteur, et un gros bloc rouge sur le mur pour la 'fire blanket' (couverture anti-feu pour étouffer les feux de poëles par ex). Evidemment des détecteurs de fumée sont dans toutes les pièces, ainsi qu'une sirène d'alarme.

Le premier jour de la rentrée, vous avez droit à plus de 30 minutes de prévention incendie, où on vous explique qu'il y aura un test tous les mois dans chaque bâtiment de l'université, et que l'on est prié à ce moment là de se regrouper autour d'un des trés nombreux 'assembly point' qui parasitent le paysage urbain du campus.

Ensuite, quelques jours plus tard, lorsque vous avez pris possession de votre chambre universitaire (500€/mois pour une chambre/salle de bain/wc de 20m² pour vous, et une cuisine/salon pour 5), vous avez la réunion prévention incendie spécifique aux résidences universitaires. On vous explique que ça va durer une heure, et on vous détaille le programme de la réunion, très chiant. Evidemment, vous vous dites que vous avez autre chose à foutre, mais on vous dit gentillement qu'en cas d'absence, une amende de 20€ sera retenue sur votre caution (!).

Lors de cette réunion, on vous explique qu'il est interdit d'utiliser de bougies dans les chambres. En cas d'infraction, c'est 20€. Interdit aussi l'encens (20€), les couvertures chauffantes (20€), les posters (20€), les invités après minuit (80€), les soirées improvisées (120€), etc...

Pour les visites après minuit la vieille fille frustrée explique qu'il y aura des contrôles, et qu'aucune exception ne sera faite. Elle se permet d'ajouter qu'il en va de même si vous êtes en charmante compagnie et "qu'elle n'a rien contre le sexe, tant que c'est fait pendant la journée".

Vous commencez à vous demander ce que vous foutez à Alcatraz quand on vous explique que toutes vos portes se ferment automatiquement et que leur ouverture est impossible de l'extérieur sans la clé. Ainsi si vous allez boire un verre d'eau dans la cuisine sans votre clé, à moitié à poil à 4h30 du mât' (après avoir été réveillé par votre colloc), il va falloir payer 20€ pour vous la faire ouvrir par le garde de service. On nous explique alors qu'ils ont augmenté l'amende car l'année dernière (lorsqu'elle était à 5€) certains s'amusaient à déranger les gardes pour le plaisir. C'est sûr, les étudiants ont que ça à foutre de payer 5€ juste pour faire chier le garde de nuit en train de matter son porno dans sa loge, c'est sûr.

Vous vous dites donc que c'est pas trop grave, vous allez mettre un truc pour bloquer cette putain de porte, pour qu'elle ne claque plus, et qu'elle vous évite d'avoir à payer 20€. Mais là on vous dit que toute entrave à la protection incendie, est une infraction grave susceptible d'une amende de 110€ et d'une exclusion des résidences.

Ensuite, on vous rappelle que ces bâtiments sont aussi soumis à la régle du test incendie mensuel (En fait, y'en a eu 3 le premier mois, dont un à 8h30 du matin, un Dimanche...).

Et pour finir en beauté, la charmante vieille peau vous dit que vos chambres seront inspectées tous les mois, pour voir si vous respectez bien ces régles...

Le système éducatif français souffre de beaucoup de lacunes, mais on peut lui accorder le fait, qu'il est conscient du peu de moyens qu'ont les étudiants, en tout cas plus qu'ici. En effet, la logique irlandaise, c'est que de toutes façons, c'est les parents qui vont payer, ce qui est évidemment faux, dans beaucoup de cas. Et encore, je parle pas du respect de la vie privée ici...

Donc, pour revenir au sujet initial, les exams, on n'échappe pas à l'identification des sorties de secours au début de chaque épreuves, un peu comme dans un avion. Mais en plus ils jouent les paranos de la tricherie. En fait, on a le droit à rien pour l'exam, juste de quoi écrire. Les étudiants étrangers ont par miracle le droit à leur dictionnaire, qui est vérifié 2 à 3 fois durant l'épreuve, à chaque fois par des personnes différentes. Il faut demander les feuilles de brouillon une par une, mais chaque demande est consciencieusement notée. Plein de gens font des allés et venues pendant toute la durée de l'épreuve entre chaque rangée, d'autres sont sur une estrade et nous surveillent. Toutes nos affaires sont disposées au fond de la salle. Si un téléphone portable est trouvé en notre possession, c'est considéré comme une infraction, et en plus des conséquences disciplinaires, il faut payer 20€ pour le récupérer. S'il sonne pendant l'examen c'est 40€. Autant dire, que ça bronche pas. Rien à voir avec ces partiels de l'INSA où l'on voit des situations surréalistes de tricheries et de joyeuse hypocrisie.

Heureusement pour moi, en ce qui concerne les résidences, il y a eu beaucoup de bruit pour pas grand chose. Si toutes les régles restent actives, et que des amendes tombent pour certains, une vie bien paisible sans contraintes s'est installée autour de ces régles. De plus les personnes censées les faire respecter sont parfois bien conscientes de l'absurdité du réglement. Comme cette charmante demoiselle tout génée de devoir inspecter ma chambre, qui s'est juste contentée de vérifier si j'avais pas un élevage de moisissures dans ma salle de bain, où ce garde pakistanais, bien connu pour laisser les couples en paix lorsqu'il les croise en pleine nuit en direction des résidences. En fait, y'a juste ces connards d'ouvriers qui doivent faire un concours du nombre de nanas qu'ils verront sous la douche, tant leur sans-gêne pour rentrer dans les apparts sans frapper avec leur pass est bluffant.

Bon, c'est pas tout ça, mais j'y retourne. Plus que trois partiels, avant le retour de ma vie Erasmus telle que je la connais...

:: commentaires(2) ::

Mardi 20 Janvier

categories L'espace d'une matinée mal commencée. [15h00] L'espace d'une matinée mal commencée.

/images/dublinbus.pngJe suis dans le bus, il est 10h. Je vais être en retard pour changer. Ca fait bien d'arriver en retard pour un entretien, tout de suite ça pose les bases du sérieux du type en face.

J'en profite pour regarder un peu ce quartier de Dublin que je ne connais pas. C'est l'avantage des bus à deux étages, ça permet de faire un peu le touriste, comme dans les bus spécialement prévus pour ce genre de chose justement, sauf qu'ici, on est pas à ciel ouvert. D'ailleurs il est sympa ce quartier, pas trop de monde, pas trop paumé, ça doit être sympa de bosser ici.

Presque une heure de trajet. Si je décroche ce stage, va falloir que je fasse chauffer la GBA et le lecteur MP3, parce que ça va sembler long tous les matins, et tous les soirs.

"Last Stop" hurle le haut parleur grésillant et nasillard du bus. Je dois y être, je prend ma respiration, et je descend.

[...]

Il est 11h10, je reprend le bus sur la même ligne. Je ne m'aperçois même pas qu'il a démarré, je suis dans mes pensées. Presque 4 mois que je cotoye cette ville. J'ai mes repères, mes connaissances, mes collocs, bref je m'y plais. Au gré de mes inspirations et des circontances, je me laisse aller, je virvolte, je vis ici une réalité que je n'aurai jamais cru vivre un jour. Ma vie étudiante est en train de vivre le plus beau point final qu'elle aurait pu avoir.

Je l'ai. J'ai ce putain de stage. Ma vie ici se prolonge donc au moins jusqu'au 15 juin. Rien ne va plus, tout va mieux.

:: commentaires(9) ::

Samedi 17 Janvier

categories Last Chance. [18h10] Last Chance.

/images/stop.jpgMardi 10h. Entretien de la dernière chance pour un stage à Dublin.

Si ça passe, je fini mes exams dans l'euphorie générale, offre à boire à mes collocs, et reste ici jusqu'en Juin pour 5 mois de folie.

Si ça casse, je baisse la tête, fini sagement mes exams, fais mon sac, et rentre définitivement en France aux alentours du 5 Février. L'Auberge-Irlandaise ferme, et redevient Kitof.com, comme avant...

Mardi beaucoup de choses iront mieux, dans un sens comme dans l'autre, le simple fait de savoir ce que je vais faire de mes 5 prochains mois me permettra de poser un peu mon esprit... enfin...

:: commentaires(2) ::

Mardi 09 Décembre

categories Melting pot [17h35] Melting pot

/images/europe.gifLes photos de ce week-end de folie sont en ligne ici. Encore une fois des paysages à couper le souffle, un twister, des contrées extraterrestres, des nageuses du Dimanche et un bunny très funny.

Je ne sais pas combien de nationalités étaient présentes pendant ces 3 jours : Suédoises, Ukrainiennes, Sloveniennes, Espagnoles, Allemandes, Françaises, Belges, Irlandaises, tant de personnalités différentes pour s'apercevoir que rien n'est réellement différent dans cette europe pourtant si vaste.

Constatation naïve, mais lorsqu'on la touche du doigt, elle prend tout son sens.

Mes week-end sont donc décidement tous plus extraordinaires les uns que les autres depuis plusieurs semaines, le retour en France sera d'autant plus brutal, heureusement que cette chère université irlandaise pense à moi et m'a donné suffisamment de travail pour que le prochain week-end soit studieux ou ne soit pas.

:: commentaire(1) ::

Vendredi 05 Décembre

categories Let's go folks ! [14h33] Let's go folks !

Départ pour 3 jours de randonnée dans les environs de Dingle. 40 étudiants internationaux lachés dans la campagne irlandaise !

Photos et réçits Dimanche soir...

:: commentaire(1) ::

Mardi 02 Décembre

categories Petit paradoxe du bonheur. [02h28] Petit paradoxe du bonheur.

/images/murphys.jpgDommage que l'eau n'était pas plus chaude, mais le soleil était au rendez-vous pour ce week-end dans le sud de l'Irlande.

Flaneries à Cork (Pays de la Murphy's), petit tour à Cobh (dernier port d'appel du Titanic), enivrement dans le parc du chateau de Blarney, cure d'iode au bord de la plage de la baie de Kinsale, et émerveillement devant les falaises de Garrettstown.

Mais aussi premiers départs, et premiers avertissements sur l'éphémère de tout ceci. Les souvenirs resteront mais les gens s'éloignent déjà.

Des week-end à vous donner des envies de kidnapping pour obliger tout le monde à rester et à prolonger des moments comme ceux là...

:: commentaire(0) ::

Mardi 18 Novembre

categories Photos [02h23] Photos

Nouvelle URL, nouvelle interface, du frisson, du rire, du depaysement, des hallucinations....

Enjoy, et un grand merci à ce Monsieur.

:: commentaires(2) ::

Mardi 28 Octobre

categories Générations sacrifiées [12h56] Générations sacrifiées

/images/ira.jpgSamedi, journée à Belfast. Le temps n'a rien arrangé à la tristesse du lieu, mais c'est réelement une ville qui vous prend aux tripes.

A première vue, le centre n'a rien de très original, grande rue piétonne et commerciale, monuments historiques (en l'occurence la mairie), touristes et citadins qui marchent dans tous les sens.

Puis les guides touristiques nous indiquent le nord... le nord-ouest. Là où quartiers catholiques et protestants sont séparés par la "Peace Line". Grillage de 15 mètres de haut, herissé de piques et de barbelés qui ne respire malheureusement rien qui puisse faire penser à la paix. Mémoriaux, à la gloire des membres des milices de quartiers, tombés lors des combats de rues (la plupart ont entre 17 et 23 ans), fresques de propagande, de haine, ou à vertue historique. Certaines relatent des faits sanglants qui ont eu lieu quelques années plus tôt dans la rue même où elles sont érigées, sensations assez troublante de marcher ainsi au coeur de ces quartiers...

Les maisons sont tristes et angoissantes, un silence lourd stagne dans les rues, l'architecture est inexistante ou tellement archaïque qu'elle en devient effrayante. Bref, le conflit qui est heureusement en sommeil depuis quelques années, est toujours ancrés dans les murs de la ville.

Les seules notes positives, sont ces portes blindées, percant la Peace Line, restées ouvertes depuis plusieurs années...

Espérons qu'elles ne se refermeront jamais et que la bêtise humaine n'aura plus qu'à s'exprimer modérément dans cette région...

[A voir : Gallery Post-Gazette]

:: commentaire(1) ::

Dimanche 12 Octobre

categories Un ange passe... [19h56] Un ange passe...

/images/plume.jpgPetite ballade hier avec le club Hiking (randonnée) de mon Université. Très sympa, très beaux paysages, mais la fatigue s'est vite fait ressentir le soir venu.

Fatigue qui m'a d'ailleurs un peu transformé: J'ai été incapable de raisonner, j'ai parlé sans réelement penser ce que je disais et d'autres conneries qui ont fait que je n'étais pas vraiment moi même et que j'aurais sans doute mieux fait de la fermer.

C'est très troublant pour moi d'affronter autant de sentiments que je pensais d'un autre âge, de rencontrer autant de personnalités différentes dont les masques tombent peu à peu, au fil des jours. Beaucoup semblent un peu perdu malgré le jeu qu'ils se doivent de jouer. En effet, un mois, cela commence à faire long pour continuer à vivre sans repère, sans confident, et sans âme soeur à qui se confier.

Quelque chose change ici, et moi un petit ange me manque ce soir...

:: commentaire(0) ::

Samedi 11 Octobre

categories Foire à la Génisse [00h15] Foire à la Génisse

/images/pinkbag.jpgBon, il faut tout de même que je vous parle de cette charmante culture irlandaise. Avant de généraliser sur l'Irlande, je vais simplement parler de l'adolescente Dublinoise typique.

Donc, la dublinoise de jour est habillée en jogging blanc, avec des petites touches de couleurs pastelles, bleu ciel ou rose bisounours, cheveux attachés avec un chouchou toujours dans les même tons, et éventuellement le petit pull autour de la taille si la grosseur du fessier est trop impressionnante (oui, ceci est une petite astuce pour toi, petite adolescente complexée, le pull autour de la taille, te permettra de camoufler ton gros cul si toutefois tu penses en avoir besoin [PS : ne soit pas trop naïve] ).
La dublinoise ne sort qu'avec ses copines pour pouvoir faire le plus de bruit possible dans la rue. Elles évitent de trop traîner avec les gars la journée, non, elles restent entre elles. Certainement dû à la non mixité des écoles jusqu'au supérieur.

Mais attention, la dublinoise de nuit, n'est plus la même. Si les teintes restent les mêmes, les couleurs se font plus vives, le maquillage devient un peu plus truelle, le jogging se tranforme en micro-jupe (NDLR : Ici, la micro-jupe est à la mini-jupe, ce que le string ficelle est à la culotte de grand mère), le string, choisi dans une couleur opposée à la jupe, remonte d'une dizaine de centimètre au dessus de la taille, avec éventuellement une petite inscription classe sur le triangle de ce dernier ("Open Tonight", "Happy Hours", "My ass is yours", etc...). Le débardeur se doit de ne pas être appellé soutien-gorge uniquement parce qu'on devine qu'il y en a justement un en dessous (notez toutefois que ça ne soutien plus grand chose, tant le volume est important, et la quantité de tissu réduite).
Au niveau des accessoires, la ceinture cloutée et brillante est obligatoire, ainsi que les bottes qui peuvent éventuellement être remplacées par une petite paires de talons aiguilles des plus saillants. Mais le plus important reste le petit sac à main (juste de quoi y mettre un trousseau de clefs, un tampax et une (ou deux) capote(s) ), avec une toute petite bandoulière, histoire de le caler juste sous les aisselles. Il est très important de conserver ce petit sac durant toute la soirée, même s'il fait très chaud et que le Narta anti-transpirant ne fait plus d'effet. Tant pis pour le sac, on lavera l'auréole le lendemain.
La petite dublinoise est ainsi prête à se faire sau..., heu, à sortir.

Cette description est malheureusement véridique, et très développée ici, et ce, quelque soit la corpulence de la dite demoiselle. Sachant que la Guinness n'a pas reéllement d'effet amincissant, je vous laisse deviner les bedaines pendantes et les jambonneaux éclatants. Mais d'une façon générale, il faut reconnaitre, que cette tenue vestimentaire est davantage une influence anglaise qu'une spécification irlandaise.
Je ne critique pas la tenue vestimentaire en elle-même. Toutes les modes ont leurs côté ridicule. Je regrette leur homogénéïté: L'année dernière, un Irldandais expatrié en France m'avait dit : "La principale différence entre les Françaises et les Irlandaises, c'est que chez vous, elles sont conscientes de leurs formes, et elles s'habillent généralement en conséquence.".
Et il avait parfaitement raison. Chacun a le corps qu'il peut, et quoi qu'on en dise, j'apprécie beaucoup plus la tenue vestimentaire féminine de notre Pays (s'il on excepte les récentes Lolita), que ce déballage de chair auquel je ne suis que peu réceptif...
Il faut peut-être aussi souligné, qu'en France, la gente féminine est aussi beaucoup plus gatée par la nature qu'ici. C'est d'ailleurs à cela qu'on reconnait facilement les étudiantes Erasmus françaises.

:: commentaires(6) ::

Vendredi 10 Octobre

categories Beauté Partagée [02h09] Beauté Partagée

L'irlande est un petit pays, mais tout de même. Je viens seulement de m'apercevoir, que ce monsieur que je lis regulièrement avait pris la même photo quelques jours avant moi.

Ça doit sentir le blogueur français sur la Sky Road ;)

Who's next ?

:: commentaire(1) ::

Mardi 30 Septembre

categories Delicatessen [16h03] Delicatessen

/images/connemara.jpgD'huître et de bière, il n'eut que de la Guinness en réalité. Ce festival c'est avéré n'être plus qu'un prétexte qu'un réel objectif.

Même si les rues et les pubs restaient animés (surtout les pubs, très nombreux pour une ville de 50 000 habitants), la ville nous montra vite ses limites touristiques.

Nous partîmes donc passer une nuit au coeur du Connemara, région typiquement Irlandaise, immortalisée pour nous français par Michel Sardou. Si dormir à 5 dans une Punto ne nous faisait pas peur, trouver un lieu pour garer la voiture s'est avéré plus difficile étant donné que le Connemara c'est grand et que notre carte était tout petite. Bref, on s'est perdu...

Après quelques frayeurs, nous reussîmes à poser la voiture au bord d'un lugubre petit lac, où le brouillard roulait sur l'eau, tel les plus glauques des films de Dracula (effectivement, ça rend pas).

Mais le petit matin fût bien différent de la nuit Blairwitchienne que nous venions de passer. Le lugubre lac, s'est avéré être notre premier mémorable paysage.

Le reste de la journée fût éblouissant, et je pense que les nombreuses photos prises se passent de commentaires. Paysages époustouflants.

A revoir, avec ceux qui m'ont tant manqué pendant ce week-end...

Cependant, étant resté deux jours sans pouvoir me laver ni me changer, à dormir dans la voiture en mangeant du fish 'nd chips toute la journée, Dimanche soir je ne pense pas avoir donné de moi la meilleure première impression possible à mes collocataires enfin arrivés ... Pour le coup, la réputation de gros crades qu'ont les français était fondée.

J'espère donc pouvoir vous présenter mes 4 collocataires irlandais très prochainement, c'est à dire Killian, Yvonne, Licia et Michèle. J'espère qu'ils ne tomberont pas sur mon blog sous peine d'être pris en flagrant délit de massacrage d'orthographe de leurs prénoms ;)

See You...

:: commentaire(0) ::

Vendredi 26 Septembre

categories Ca promet... [14h30] Ca promet...

/images/oyster.gifJe commence à prendre mes marques ici. Vous pouvez déjà voir les quelques photos que j'ai prises.

A partir de la semaine prochaine, je devrais avoir un accès internet depuis ma chambre, tout sera alors beaucoup plus simple pour poster, et je pourrais enfin finir de recopier mon carnet de route, notamment sur mon voyage en Grèce.

Mais pour l'heure, je pars dans moins de 2 heures à Galway pour la Fête de l'Huitre et de la Bière. Des fois que la bière seule ne suffirait pas pour vomir, ici, ils rajoutent les huitres, comme ça au moins, on est sûr...

Je devrais donc rentrer Dimanche avec quelques photos bien sympathiques d'un week-end qu'il s'annonce guère plus classieux que les férias de Dax...

:: commentaire(0) ::

Samedi 20 Septembre

categories Telegramme taché à la Guinness... [00h23] Telegramme taché à la Guinness...

Bien arrivé à Dublin STOP Connexion Internet chaotique STOP Beaucoup plus très bientôt STOP Bonjour chez vous.

:: commentaires(5) ::
précédents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page générée en 0.412 s s - 55 requêtes SQL (0.07 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1