Post-Eire
Blog
 dos   langue anglaise   famille   enseignant   soirée   séduction   calendar   rugby   romance de vie   travail   télévision   sexe   Irlande   préparation d'expatriation   paroles   tristesse   anniversaire   #echoes   Red Box   vacances   grève   alcool   optimisme   moment de vie   Paris   politique   Lyon   self control   retour d'expatriation   interview   loose   musique   post-synchro   bus   sida   foot   scolarité   Dublin   St Patrick   mon blog   cadeaux   Noël   rapports humains   Île de la réunion   coeur d'expatriation   Irak   brevets logiciels   influence   personnage   Blogs Lyonnais   bush   parfum   fin de vie étudiante   stage   amphi   passeport   amour   Prague   8 décembre   célibat   fin d'expatriation   ambition   nostalgie   souvenirs   voyage   couple   Freebox   Matrix   mal du pays   europe    exs   Erasmus   photos   bonheur   liberté   futur   geek   Le Mouv'   Médias   écriture   The Darkness   rupture   cinéma   humour   Madrid   constitution européenne   femmes   monotonie   blogosphère 
<< suivants

Lundi 16 Fvrier

categories Pierre Richard et Frédéric Michalak [01h34] Pierre Richard et Frédéric Michalak

/images/rugby_guinness.jpgA proximité du bureau que j'occupe durant mon stage, une cuisine a été aménagée pour permettre à chacun de faire sa popote et son café. Economisant ainsi les 70 cents de la machine à café et les 4 euros de la cantine.

Tout heureux de cette aubaine, je me suis permis de rapporter de chez moi une jolie tasse, ma plus belle cuillère et mon pot de Nescafé soluble qui me permet de me tenir éveillé.

Or l'orgasme ne serait vraiment atteint qu'avec la cuillérée de crème qui va avec. Mais l'opération s'avérait délicate car ce fameux pot de crème devait voyager dans le même sac que la sacro-sainte machine, la royce-rolls du geek, j'ai nommé le laptop. Pas fou, j'avais pris soin d'emballer le liquide tant désiré dans deux sacs plastique.

Ne me demandez pas ce qu'il s'est passé. Sachez simplement qu'il m'a fallu plus de 24 heures de démontage minutieux et près d'une centaine de coton-tiges pour retirer la crème incrustrée entre chaque rainure et recoin de ma machine. Mon écran n'a pas survécu. Je me retrouve donc avec un PC portable qui n'affiche plus qu'un espéce de nuage blanchâtre en son centre et quelques rayures multicolores sur les cotés.

Heureusement, la prise pour écran externe fonctionne, mais le coté "mobile" du portable est un peu perdu pour le coup...

Ainsi j'ai tenté d'oublier mes malheurs l'espace d'un match de Rugby. Je devais rejoindre ma colloc au fin fond de Dublin dans un Pub bondé où une poignée de Français, maillot de l'équipe de France à l'appui, essayait de
se faire entendre au milieu d'une forêt de trèfles arrosés à la Guinness.

J'ai rarement vu autant de fair-play de la part de supporters, applaudissant chaque sortie de joueur français, et demandant naïvement pourquoi les supporters du stade sifflaient Michalak lorsque ce dernier a raté complétement sa frappe.

Déçue de sa défaite, ma colloc' me demanda tout de même un exemplaire du calendrier des Dieux du Stade, après avoir admis que nos joueurs étaient vachement plus "good looking" que les leurs.

Enfin, post-Synchro se termine et devrait être ouvert au public dans la semaine. Le temps que les retardataires fournissent leurs oeuvres...

Plus très bientôt donc...

:: commentaire(0) ::

Mercredi 11 Fvrier

categories Wish*GoodFood*List [01h56] Wish*GoodFood*List

/images/hungry.gifAprès un week-end plus que sympatique, mes premiers jours de stage. Mon 5ème. Cinq ans de suite que je reprends le rythme du stagiaire. Au détail près que cette fois-çi, je ne peux pas parler ma langue maternelle. Cependant, tout va bien. J'ai eu mon PocketPC sur lequel je dois développer plein de jolis trucs dont personne ne se servira jamais, mais grâce auquel je vais pouvoir m'éclater pendant 4 mois.

Néanmoins, ce rythme quotidien avec ses 2 fois 1h20 de trajet en bus, accentue mon sentiment de solitude et les gens en France commencent à vraiment me manquer. Surtout depuis que l'ambiance ici est un peu retombée suite aux nombreux départs. Cependant, malgré toute ma peine, une chose me manque par dessus tout, c'est la bouffe française ! Des bons trucs français qu'on ne trouve qu'en France et pour lequels je serais prêt à me prostituer pour pouvoir en goûter ne serait-ce qu'un petit morceau.

C'est pourquoi je fais appel à vous. Je n'ai pas de gros seins, je ne suis pas une webstar, je n'ai pas besoin de livres ou de DVD que je n'aurais d'ailleurs jamais le temps de regarder, ni même de place pour les ramener chez moi, non je veux juste de la BOUFFE !

J'ai une envie irrésistible de fromages qui puent, de saucisson, de congolais et de cassoulet mais si vous avez une boite en carton qui traine, et quoi que ce soit dans vos placards de spécialités locales, ou de bonne nourriture française, vous pouvez penser à moi. Je publierai photos et commentaires, ainsi que ceux de mes collocs dont la connaissance de la gastronomie française doit frôler le néant absolu...

Mon adresse ici :

Kitof, Room W404A
College Park Apt.
Campus Residences Ldt.
Ballymun Road
Dublin 9
IRLANDE

Bon, je vous laisse, j'ai mes pâtes du LIDL à la gelée irlandaise qui m'attendent...

:: commentaires(5) ::

Samedi 07 Fvrier

categories Reboot. [01h46] Reboot.

/images/bigfish.png
Enfin trouvé le temps de mettre à jour les photos. Après un joli foirage et une suppression de tout l'historique et de tous les commentaires (vous êtes donc obligé de vous lâcher pour compenser cette lourde perte), j'ai reussi à ajouter les plus de 1000 photos depuis début décembre. Principalement les fameux départs de ces derniers jours. Merci encore à ce Monsieur, et aux autres photographes Erasmus dont j'ai ajouté les oeuvres.

Vous pourrez y observer le magnifique paradoxe Erasmus. Celui d'arriver tout seul, sans connaitre personne, et quelques mois plus tard, avoir du mal à faire rentrer tout le monde dans son appart' pour fêter son départ.

En attendant les nouveaux arrivages de jeunes européens tout perdus venus affronter un second semestre à Dublin, je pars demain à Kilkenny et Waterford, certainement de nouvelles photos si le temps s'y prête.

Il faut bien se changer les idées car cette transition n'est pas des plus évidente à gérer... Le coté positif, c'est que ça m'a obligé à me bouger jusqu'au cinéma le plus proche, malgré mon appréhension de payer 6 euros pour ne rien comprendre. A ma grande surprise, j'ai tout de même dû faire quelques progrès car non content d'avoir compris, j'ai adoré. Courez voir Big Fish, dès qu'il sera sorti chez vous. Il vaut le déplacement !

Petit détail en passant, sachez que si vous allez voir un film à Dublin, vous avez des grandes chances d'être 'placé' dans la salle. C'est à dire que la jolie madame à la caisse vous demandera à quel endroit vous voulez être assis, elle pourra même vous montrer les endroits encore libres, et qu'une autre jolie madame vous accompagnera à votre place une fois dans la salle.
Je suis peut-être pessimiste, mais je doute que ce genre de système puisse fonctionner en France. Cela a beau fonctionner au théatre ou pour les concerts, j'appréhende les "Ha monsieur, je crois que vous êtes assis à ma place" qui m'agacent copieusement dans les trains. Et puis, cette optimisation maximum m'empêcherai d'utiliser un siège pour mettre tout mon bordel afin d'éviter qu'un gros qui pue s'assoit juste à coté de moi en machouillant son pop-corn pendant tout le film. Des fois, l'anarchie ça a du bon.

Coté Geek et Blogosphère, un nouveau projet en préparation qui devrait m'occuper la semaine prochaine pendant mes premiers jours de stage...

:: commentaires(3) ::

Dimanche 01 Fvrier

categories Cruelle saison. [21h13] Cruelle saison.

/images/arbre.jpgC'est l'hiver Erasmus. Les personnalités s'effeuillent, et quittent une à une cet arbre éphémère planté en Septembre. Mais l'automne n'a jamais eu lieu, ces feuilles sont encore vertes et belles, elles sont arrachées aux branches sans aucun naturel. Elles s'en vont en me laissant ce goût d'inachevé, tant de choses restaient encore à faire, tant de soirées étaient encore à vivre, tant de moments restaient encore à partager, tous ensemble...

Malheureusement les larmes ne sont pas faites de sève, mais de rage de voir partir autant de rires, de regards et de complicité. Une page se tourne ici, et les rares rescapés vont devoir recontruire un second semestre digne de ce nom. Mais une chose est sûre, rien ne sera jamais plus comme avant.

Merci, merci d'avoir été là, merci à tous pour ces moments inoubliables.

A bientôt dans la vie les gens, vous me manquez déjà...

:: commentaires(3) ::

Vendredi 30 Janvier

categories Point final ? [15h29] Point final ?

/images/moutons.jpgExams terminés ! Enfin ! Le bilan est mitigé, mais ça devrait aller dans l'ensemble. Sur mes 6 épreuves, 4 ont été plutôt bien réussies et 2 bien foirées. Pas beaucoup de juste milieu. Mais qu'une seule des deux matières ratées devrait poser problème car aucun projet ne sera là pour la rattraper.

Mais dans l'hypothèse où je n'ai rien à rattraper, il s'agissait des derniers exams de ma vie !! Plus rien à étudier, plus de journées gâchées la tête dans les cours non. Mes cinq prochains mois s'annoncent, d'une toute autre nature !

20 après le début de ma scolarité (17 si l'on suggère que faire des puzzles, jouer au cubes, taper des mains et barbouiller une feuille de papier avec des gros feutres en pourrissant d'avantage la table et ses mains n'est pas une scolarité normale, mais est-ce que ça évolue beaucoup plus après ?) je pense que ça suffit. On peut pas dire que j'ai gâché ma jeunesse avec mes études (cette année en est la meilleure preuve possible), mais je pense avoir suffisamment donné. Bref, j'en ai marre.

Après, contrairement à ce que je pensais, j'ai trouvé les cours ici plutôt bien fait, voir interressant. Il faut dire que le fait de les avoir choisi au début de l'année aide pas mal, mais j'ai vraiment aimé le contenu et la forme de ces derniers. Un petit tour d'horizon des six matières qui ont rythmé ce dernier semestre ? Allez, je suis sûr que ça vous intéresse :

Cryptography : Très intéressant, prof passionné et pédagogue qui est allé très en profondeur dans son cours. Dommage que l'exam ait été si théorique.

Speech Processing : Traitement de la voix, et reconnaissance vocale. Certainement le cours où j'ai le plus appris. Le projet final a permis à chacun de construire son propre logiciel de reconnaissance vocale. Prof extraordinaire de sympathie et de pédagogie.

Multimedia Information Retrieval : Analyse des méthodes de recherche avancées au sein de bases de données multimédia. Si le cours commence avec une bête étude d'un logiciel de recherche de bibliothèque, vu 100 fois les années précedentes. La partie avancée sur Google, et sur les méthodes expérimentales de recherches de vidéos, d'images et de sons était très interressante ! Prof monotone, mais cours très bien fait.

Computer Networks : Bon ok, là j'avais un peu pensé trouver le filon pour pas foutre grand chose. J'en bouffe depuis 4 ans, plusieurs heures par semaine du réseau, donc je pensais que j'allais pas apprendre grand chose. En fait si, car la grande partie du cours était axée sur les méthodes wireless et une étude approfondie des couches bases du Wifi et du BlueTooth. Donc, je regrette rien, et j'ai bien aimé le prof glandeur, beaucoup plus proche du genre de prof qu'on a en France. Du genre "Excusez moi, je laisse mon portable allumé avec la sonnerie à fond, j'attend un coup de fil urgent et je suis sourd. Si ça sonne je m'absenterai quelques minutes, mais restez là."

Metrics & Oriented Objet Patterns : Le cours le plus énigmatique pour moi, car le titre ne me disait pas grand chose. Je l'avais simplement pris car j'avais particuliérement aimé le premier cours. Je suis pas décu, il s'agissait d'un cours sur les méthodes qualité dans le cadre de la programmation objet. Rien à voir avec ces cours de qualité que l'on a en France, super chiant et théorique. Non, des applications pratiques, des diagrammes clairs, des exemples concrets de codes en Java/C++. Bref du bon, s'il on évite la partie sur l'estimation des coûts sur laquelle j'ai vite saturé.

Algorithms & Complexity : Bon là j'avoue, j'ai foiré. J'avais toujours voulu aller plus loin que la simple étude des complexités en O(), descendre un peu plus sur l'étude de la consommation CPU d'algorithmes précis. Mais non, en fait, y'a certaines fois, mieux vaut ne pas savoir ce qu'il se cache derrière une classe NP de complexité. C'est sale, c'est théorique et ça sent les maths. Bref, à en croire les yeux de désespoir du tout jeune enseignant devant son amphi deserté, il devrait y avoir du changement pour l'année prochaine. Il s'agit évidemement de la matière qui m'a posé le plus de problème et normalement du seul rattrapage que je risque d'avoir à faire. Croisons les doigts, j'ai comme une envie incontrolable de brûler ces cours !

Bref résultats fin Fevrier, mais je peux d'ores et déjà dire que les exams à l'irlandaise c'est bidon. 80% des questions de l'exam de l'année précédente sont reprises, et il suffit de faire une fois un exam blanc pour être sûr de ne pas le planter. C'est énorme comme façon de faire, et c'est tellement courant ici, que je me pose vraiment des questions sur la valeur du diplôme obtenu.

Quoiqu'il en soit, je comprend mieux la tête des étudiants irlandais devant les cours creux de mon école et les exams tordus. Il parait que c'est lorsqu'on quitte notre enclos que l'on s'aperçoit que l'herbe était plus verte chez soi, mais chez moi, l'herbe était vraiment pourrie...

Maintenant, on oublie tout ça, et on affronte ces jours de Fiesta totale que vont être les rues de Dublin. Yeepah !

:: commentaire(0) ::

Jeudi 29 Janvier

categories So true... [22h08] So true...

:: commentaire(0) ::

Lundi 26 Janvier

categories L'Humanité [14h07] L'Humanité

Ha merde ! Mon titre est le même qu'un journal de révolutionnaires utopiques aux idées meutrières.

Oups.

:: commentaires(6) ::
categories Incestueuse blogosphère ! [00h18] Incestueuse blogosphère !

/images/groupsex.jpgJ'avais oublié l'existence même de ce site. Elle me l'a rappellé dernièrement.

En vérifiant mon compte je m'étais dit que non, je n'avais officiellement inspiré personne.

Et ce soir, un petit mail et venu m'avertir que si, en fait.

Bienvenue à lui, et merci à la mère qui se trouve être à la fois grand-mère, et qui vient de fêter ses 2 ans... (ça sent l'inceste précoce, mais il faut le savoir, tout le monde couche avec tout le monde au sein de la blogosphère).

:: commentaires(2) ::

Dimanche 25 Janvier

categories Bouh ! [12h07] Bouh !

/images/porterhouse.jpgEn fait j'ai peur. Oui j'ai peur pour le week-end prochain.

Vu que les irlandais finissent raides bourrés en semaine, à quelques milligrammes du coma éthylique en week-end, et dans le caniveau couvert de vomi pour leurs anniversaires, j'ai peur.

J'ai peur car je sens tout le stress qu'ils accumulent depuis un mois. A chaque fois que j'en parle avec eux, ils me décrivent tous la soirée de vendredi prochain comme la soirée de leur vie. C'est apparement la seule chose qui les motive pour bosser. Donc j'ai peur.

Hier soir j'ai pas eu peur. Non. Hier soir, je me suis autorisé une petite pause dans ma vie d'hermite mal rasé qui passe sa journée à faire des allers-retours entre son PC et ses révisions. J'ai voulu retrouver ces rues, cette ambiance, et ces pubs immenses. Bien m'en a pris. Soirée trés sympa, avec un groupe de rock extraordinaire. Pas un de ses groupes de teenagers, guitare sur les genoux, voix d'assexué et baggy sur les mollets, non un vrai. La quarantaine bedonante, un look travaillé, et des reprises des Rolling Stones, des Gun's 'n Roses et de U2 à en couper le souffle. C'était bon. C'est ce genre de moments que j'ai envie de capturer pour le montrer à tous ces gens qui me sont chers et qui sont restés loin, là bas. Pour pouvoir dire : "Regarde comme c'est hallucinant !", pour montrer tous les petits détails qui transforment ce genre de soirée en dépaysement complet, et en petits bonheurs de la vie.

Mais des moments pareils, ça ne se capture malheureusement pas, ça se vit...

:: commentaires(2) ::

Vendredi 23 Janvier

categories L'amende, l'autre tradition Irlandaise... [14h44] L'amende, l'autre tradition Irlandaise...

/images/fire.gifPetit week-end de pause entre mes 2 semaines de partiels. C'est marrant les exams à l'irlandaise.

Pour bien comprendre l'état d'esprit paranoïaque des irlandais, je me dois, je vous faire un petit topo :

Le truc ici, c'est le feu. Ils ont une peur diabolique du feu. Ainsi tous les bâtiments sont aux normes anti-incendies strictes. Tous les bâtiments, et surtout les résidences universitaires : Toutes les portes sont coupe-feu avec ferme porte intégré. Ainsi lorsque votre colloc' rentre tout bourré à 4heures du mât', la porte d'entrée de 12kg, la porte de la cuisine, et la porte de sa chambre claquent allégrement avec un bruit assourdissant. Dans la cuisine, un énorme extincteur, et un gros bloc rouge sur le mur pour la 'fire blanket' (couverture anti-feu pour étouffer les feux de poëles par ex). Evidemment des détecteurs de fumée sont dans toutes les pièces, ainsi qu'une sirène d'alarme.

Le premier jour de la rentrée, vous avez droit à plus de 30 minutes de prévention incendie, où on vous explique qu'il y aura un test tous les mois dans chaque bâtiment de l'université, et que l'on est prié à ce moment là de se regrouper autour d'un des trés nombreux 'assembly point' qui parasitent le paysage urbain du campus.

Ensuite, quelques jours plus tard, lorsque vous avez pris possession de votre chambre universitaire (500€/mois pour une chambre/salle de bain/wc de 20m² pour vous, et une cuisine/salon pour 5), vous avez la réunion prévention incendie spécifique aux résidences universitaires. On vous explique que ça va durer une heure, et on vous détaille le programme de la réunion, très chiant. Evidemment, vous vous dites que vous avez autre chose à foutre, mais on vous dit gentillement qu'en cas d'absence, une amende de 20€ sera retenue sur votre caution (!).

Lors de cette réunion, on vous explique qu'il est interdit d'utiliser de bougies dans les chambres. En cas d'infraction, c'est 20€. Interdit aussi l'encens (20€), les couvertures chauffantes (20€), les posters (20€), les invités après minuit (80€), les soirées improvisées (120€), etc...

Pour les visites après minuit la vieille fille frustrée explique qu'il y aura des contrôles, et qu'aucune exception ne sera faite. Elle se permet d'ajouter qu'il en va de même si vous êtes en charmante compagnie et "qu'elle n'a rien contre le sexe, tant que c'est fait pendant la journée".

Vous commencez à vous demander ce que vous foutez à Alcatraz quand on vous explique que toutes vos portes se ferment automatiquement et que leur ouverture est impossible de l'extérieur sans la clé. Ainsi si vous allez boire un verre d'eau dans la cuisine sans votre clé, à moitié à poil à 4h30 du mât' (après avoir été réveillé par votre colloc), il va falloir payer 20€ pour vous la faire ouvrir par le garde de service. On nous explique alors qu'ils ont augmenté l'amende car l'année dernière (lorsqu'elle était à 5€) certains s'amusaient à déranger les gardes pour le plaisir. C'est sûr, les étudiants ont que ça à foutre de payer 5€ juste pour faire chier le garde de nuit en train de matter son porno dans sa loge, c'est sûr.

Vous vous dites donc que c'est pas trop grave, vous allez mettre un truc pour bloquer cette putain de porte, pour qu'elle ne claque plus, et qu'elle vous évite d'avoir à payer 20€. Mais là on vous dit que toute entrave à la protection incendie, est une infraction grave susceptible d'une amende de 110€ et d'une exclusion des résidences.

Ensuite, on vous rappelle que ces bâtiments sont aussi soumis à la régle du test incendie mensuel (En fait, y'en a eu 3 le premier mois, dont un à 8h30 du matin, un Dimanche...).

Et pour finir en beauté, la charmante vieille peau vous dit que vos chambres seront inspectées tous les mois, pour voir si vous respectez bien ces régles...

Le système éducatif français souffre de beaucoup de lacunes, mais on peut lui accorder le fait, qu'il est conscient du peu de moyens qu'ont les étudiants, en tout cas plus qu'ici. En effet, la logique irlandaise, c'est que de toutes façons, c'est les parents qui vont payer, ce qui est évidemment faux, dans beaucoup de cas. Et encore, je parle pas du respect de la vie privée ici...

Donc, pour revenir au sujet initial, les exams, on n'échappe pas à l'identification des sorties de secours au début de chaque épreuves, un peu comme dans un avion. Mais en plus ils jouent les paranos de la tricherie. En fait, on a le droit à rien pour l'exam, juste de quoi écrire. Les étudiants étrangers ont par miracle le droit à leur dictionnaire, qui est vérifié 2 à 3 fois durant l'épreuve, à chaque fois par des personnes différentes. Il faut demander les feuilles de brouillon une par une, mais chaque demande est consciencieusement notée. Plein de gens font des allés et venues pendant toute la durée de l'épreuve entre chaque rangée, d'autres sont sur une estrade et nous surveillent. Toutes nos affaires sont disposées au fond de la salle. Si un téléphone portable est trouvé en notre possession, c'est considéré comme une infraction, et en plus des conséquences disciplinaires, il faut payer 20€ pour le récupérer. S'il sonne pendant l'examen c'est 40€. Autant dire, que ça bronche pas. Rien à voir avec ces partiels de l'INSA où l'on voit des situations surréalistes de tricheries et de joyeuse hypocrisie.

Heureusement pour moi, en ce qui concerne les résidences, il y a eu beaucoup de bruit pour pas grand chose. Si toutes les régles restent actives, et que des amendes tombent pour certains, une vie bien paisible sans contraintes s'est installée autour de ces régles. De plus les personnes censées les faire respecter sont parfois bien conscientes de l'absurdité du réglement. Comme cette charmante demoiselle tout génée de devoir inspecter ma chambre, qui s'est juste contentée de vérifier si j'avais pas un élevage de moisissures dans ma salle de bain, où ce garde pakistanais, bien connu pour laisser les couples en paix lorsqu'il les croise en pleine nuit en direction des résidences. En fait, y'a juste ces connards d'ouvriers qui doivent faire un concours du nombre de nanas qu'ils verront sous la douche, tant leur sans-gêne pour rentrer dans les apparts sans frapper avec leur pass est bluffant.

Bon, c'est pas tout ça, mais j'y retourne. Plus que trois partiels, avant le retour de ma vie Erasmus telle que je la connais...

:: commentaires(2) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page gnre en 0.263 s s - 21 requtes SQL (0.119 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1